En poursuivant votre navigation, vous acceptez l'utilisation de cookies à des fins statistiques et de personnalisation. En savoir plus
×
ARCHIVES

L'anglais, bientôt langue officielle aux Etats-Unis ?


le 19 mai 2006 à 14h50
Temps de lecture
4min
capitole Washington D.C.

Crédits : TF1

A lire aussi
MondeLes sénateurs ont adopté un amendement républicain faisant officiellement de l'anglais la "langue nationale des Etats-Unis". Le chef de l'opposition démocrate a dénoncé la connotation "raciste" de cet amendement, qui doit cependant être confirmé par la Chambre des représentants pour avoir force de loi.

En plein débat sur l'immigration et sur la régularisation des clandestins, majoritairement hispaniques, le Sénat a adopté par 63 voix contre 34 un amendement du républicain James Inhofe, stipulant que "l'anglais est la langue nationale des Etats-Unis". Depuis 1787, les Etats-Unis, dont la Constitution, le serment d'allégeance et l'hymne national sont rédigés en anglais, n'ont pas de langue officielle s'imposant obligatoirement à tous les citoyens au niveau fédéral.

TF1 / LCI James InhoffPour défendre son amendement, James Inhofe (photo ci-contre) a souligné que 27 des 50 Etats américains avaient déjà adopté l'anglais comme langue officielle, et que, selon lui, 80% des Américains étaient favorables à une telle mesure.

Bonne connaissance de la langue pour acquérir la nationalité

Mais l'amendement du sénateur n'est pas limité à cette clause symbolique. Le texte de cet opposant farouche à la régularisation des clandestins stipule en outre que, sauf loi particulière, "nul n'a le droit d'exiger que le gouvernement américain ou ses représentants" s'expriment dans une langue autre que l'anglais. L'amendement exige par ailleurs une bonne connaissance de l'anglais non seulement pour acquérir la nationalité américaine, comme le prévoit le projet de loi en débat, mais aussi pour obtenir une carte de séjour permanente, la carte verte.

Connotation "raciste" de l'amendement pour l'opposition

TF1 / LCI Harry ReidLe chef de l'opposition démocrate Harry Reid (photo ci-contre) a dénoncé au cours des débats précédent le vote une connotation "raciste" dans cet amendement, qui risquait selon lui d'entraver l'accès aux soins des étrangers. Il le jugeait en outre inutile. "L'anglais est la langue de l'Amérique, nous n'allons pas changer ça avec l'amendement" de James Inhofe, avait-il dit, au terme d'un débat passionné.

Pour avoir force de loi, l'amendement devra cependant être voté dans les mêmes termes à la Chambre des représentants. Les manœuvres de lobbying y ont d'ailleurs déjà débuté puisque le républicain Steve King a déposé une proposition de loi allant dans le même sens, soutenue par 150 élus sur les 435 que compte la Chambre.

La langue dans les organes officiels aux Etats-Unis

Le débat sur la langue a rebondi récemment aux Etats-Unis avec un désaccord remontant jusque dans la famille Bush sur l'opportunité de chanter l'hymne national en espagnol : le président George W. Bush est contre, sa femme Laura et sa secrétaire d'Etat Condoleezza Rice sont pour. La langue espagnole, parlée par les immigrés d'Amérique latine et les Porto Ricains, est en plein essor aux Etats-Unis, ce qui va de pair avec la montée en puissance de la communauté hispanique, la première minorité du pays avec 14% de la population totale. De nombreuses collectivités proposent des bulletins de vote bilingues, et les principales administrations, de même que les services consommateurs des grandes sociétés, proposent aussi des services en espagnol. L'espagnol gagne également du terrain dans le monde politique : George Bush le parle à l'occasion, et les partis politiques ont des services de communication en espagnol. La langue de Cervantès a même cours, à de rares occasions, dans la salle de séance du Sénat...

Commenter cet article

  • Jean-Fred : Je voudrais savoir si quelqu'un a lu comme moi que l'allemand avait failli à quelques voix près devenir la langue officielle des États-Unis?? Jean-Fred Enghien (95)

    Le 12/06/2009 à 00h07
  • Florent : Eh ben, ils ont raison les Républicains : prenez le taxi à New-York et essayez d'expliquer au chauffeur en grec, urdu ou punjabi où voulez-vous aller ... Vous ne parlez QUE anglais ? tant pis pour vous ! Et cela arrive bien plus souvent que l'on ne pourrait le croire.

    Le 19/05/2006 à 17h32
  • Jean : Franchement, on s'en fout!

    Le 19/05/2006 à 17h03
  • Pierre : Décidément la gauche française n'a pas la monopole des imprécations infamantes et des procès en sorcellerie ! En quoi le fait d'imposer une langue officielle peut-être qualifié de "raciste" ?

    Le 19/05/2006 à 16h49
      Nous suivre :
      Ces pandas ne veulent vraiment pas prendre leurs médicaments

      Ces pandas ne veulent vraiment pas prendre leurs médicaments

      logAudience