En poursuivant votre navigation, vous acceptez l’utilisation de cookies à des fins statistiques et de personnalisation. En savoir plus
×
ARCHIVES

Castro dément être riche


le 16 mai 2006 à 16h43
Temps de lecture
3min
TF1/LCI cuba castro tv
À lire aussi
MondeLe président cubain, excédé par les allégations du magazine américain Forbes sur une fortune personnelle de 900 millions de dollars, a offert aux Etats-Unis de démissionner s'ils amenaient la preuve de ce pactole ou même d'un compte en banque à l'étranger.

"S'ils prouvent que j'ai un compte à l'étranger, je renonce à ma charge, aux fonctions que j'exerce". Au terme d'une émission spéciale de près de 4H30 consacrée à répondre aux allégations du magazine Américain Forbes, Fidel Castro a opposé un vif démenti sur une éventuelle fortune personnelle.

"Je les mets tous au défi, en premier lieu le président Bush, ce filou, la CIA, les 33 organes de renseignement des Etats-Unis, les milliers de banques qu'il y a dans le monde. Je les mets au défi. On va voir s'ils se taisent, maintenant", a-t-il notamment lancé, en colère.

Selon le palmarès 2006 de Forbes, la fortune de Fidel Castro, la première des chefs d'Etat en exercice hormis celle des monarques, et la septième en incluant ces derniers, est évaluée à 900 millions de dollars. Elle s'appuierait sur un réseau formé d'institutions comme le Palais des conventions, la corporation d'Etat CIMEX, qui a le monopole des importations et exportations, et Medicuba, qui vend les vaccins et d'autres produits pharmaceutiques cubains.

"Ma fortune dans votre chemise"

"Ils croient que je suis (l'ex-président du Zaïre) Mobutu ou l'un de ces milliardaires, voleurs, pillards à qui l'empire a donné le sein et protégés", a déclaré Castro, ajoutant que l'affaire lui avait "donné la nausée" à devoir "se défendre de ces ordures". "Je leur offre, je leur fait cadeau de tout ce qu'ils ont recherché. Ils ont voulu m'éliminer, ils n'ont pas pu, ils ont voulu me faire abandonner la révolution, je les mets au défi de prouver ce qu'ils ont dit. Et s'ils le prouvent, pas besoin qu'ils préparent plus de plans, ni de transition ni de bêtises de ce genre", a-t-il ajouté.

"Je ne suis pas né totalement pauvre. Mon père possédait des milliers d'hectares de terre. A la victoire de la révolution, toutes ces terres ont été remises aux paysans", a-t-il rappelé, avant de reprendre une formule qu'il avait déjà lancée en juin 2002 : "Toute ma fortune, M. (George W.) Bush tient dans la poche de votre chemise !"

Commenter cet article

  • Marie : Les cubains, malheureusement, ne meurent pas, ils crèvent... eh oui, il faut bien le dire ! Castro leur a tout pris, leur terre, leur maison, et les cubains n'ont absolument plus rien, même pas de quoi manger et encore moins se soigner... Lui riche ?? plus encore ! J'aimerais bien aller à Cuba, mais pas tant qu'il sera en vie, je ne veux pas lui apporter un centime !!!

    Le 17/05/2006 à 16h11
  • Anonyme : Dites-moi, M'sieurs, Dame! Des pauvres diables fuyant la misère, la repression et des dictateurs aux comptes suisses bien garnis, affrontant l'océan pour venir peupler les HLM les plus pourris de nos belles démocraties, ou cela se passe-t-il ? Aux Antilles ? en Afrique? En Amérique du Sud ? Et ce fric ? d'ou vient-il? de la vente de bananes ? de cigares ? de pétrole ? de vos impots ? Tout cela pour dire que des dictateurs riches liés a des peuples pauvres et opprimés est la chose la mieux répandue sur notre planète avec la complicité de notre egoisme et n'a rien a voir avec la Politique, mais plutot avec le Pognon. PS:"Les cubains meurent encore de faim": A part au café du Commerce, ou avez vous lu, vu ou entendu ça? a moins que nous ne confondiez avec le Mali, le Soudan ou meme le Kenya ? C'est vrai que pour la majorité cela doit etre dur, mais quand même !!

    Le 17/05/2006 à 15h43
  • TITEUF53 : En même temps je vois mal Castro confirmant qu'il est multi-millionaire.

    Le 17/05/2006 à 15h13
  • Philippe : Il a peut etre un compte au japon...

    Le 17/05/2006 à 14h34
  • Phlippe Gogry : Ce qui cause des souffrances au peuple cubain c'est l'embargo décrété par les USA depuis 1959. Du temps de Batista, l'Île était le bordel de l'amérique !!! Même la Norvège n'a plus eu le droit de livrer des pièces de rechanges pour les tracteurs qui servaient au peuple cubain. Les sois-disant donneurs de leçon feraient mieux de se la fermer ! Sur Mitterrand, il n'y a qu'à voir comment la France est gouvernée avec toutes ses affaires et malversations en ce moment pour se dire que ce n'était quand même pas si mal !!! Amis de droite, passez une belle journée. Le règne de Chirac avec ses magouilles achève !

    Le 17/05/2006 à 13h07
      Nous suivre :
      Transport aérien : y a-t-il des régions trop risquées à survoler ?

      Transport aérien : y a-t-il des régions trop risquées à survoler ?

      logAudience