En poursuivant votre navigation, vous acceptez l'utilisation de cookies à des fins statistiques et de personnalisation. En savoir plus
×
ARCHIVES
DOSSIER : Cuba sans Castro

Bush invite les cubains à se démocratiser

Edité par
le 04 août 2006 à 08h54
Temps de lecture
3min
Bush en conférence
A lire aussi
MondePour la première fois, le président américain a adopté une prise de position personnelle sur la situation à Cuba. Il a exhorté les Cubains à "travailler au changement démocratique sur l'île ". Il les a assurés du soutien des Etats-Unis.

Commentant pour la première fois publiquement la décision de Fidel Castro de céder provisoirement ses pouvoirs pour raisons de santé, George W. Bush a invité les Cubains à oeuvrer pour la promotion de la démocratie sur l'île caraïbe.

"Les Etats-Unis sont totalement engagés à appuyer les aspirations pour la démocratie et la liberté du peuple cubain. J'appelle instamment le peuple cubain à travailler au changement démocratique sur l'île ", a déclaré le président américain dans un communiqué publié au Texas où il se trouve.

Cette déclaration peut s'interpréter comme une recommandation implicite à ne pas émigrer en masse vers les Etats-Unis, contrairement au département d'Etat qui a été moins équivoque pour sa part: "Nous encourageons les Cubains (...) à demeurer à Cuba pour travailler à des changements positifs", a écrit le porte-parole de la diplomatie américaine Sean McCormack dans un communiqué.

Appui américain

M. Bush a affirmé garantir l'appui américain aux "efforts pour établir à Cuba un gouvernement de transition engagé vers la démocratie". Les Etats-Unis observeront attentivement et se souviendront de ceux qui se seront opposés à la volonté populaire d'un "Cuba libre", a-t-il prévenu.

Selon le porte-parole de la diplomatie américaine, la désignation provisoire du frère de Fidel Castro à la tête de l'Etat "nie au peuple cubain le droit d'élire librement son gouvernement"."Nous craignons une crise migratoire" comme celles de 1994 ou de 1980, où des dizaines de milliers de "boat-people" avaient pris la mer, a indiqué Mark Falcoff, analyste d'un centre conservateur de recherche American Enterprise (AEI).

La Maison Blanche a écarté de tendre la main à Raul Castro, "gardien des prisons" pour le compte de son frère dont il prolonge la dictature. Mais elle s'est gardée d'appeler ouvertement à exploiter la maladie de Fidel Castro pour changer le régime.

Commenter cet article

  • Non mais : EN réponse à Dowsher, Paris comment pouvez sortir de tel annerie comment peut on parler de fierté cubaine quand un peuple vit sous la tyrannie d'un dictateur communiste comme Castro !! :(

    Le 04/08/2006 à 11h50
  • DEBAIN : BRAVO BUSH QUE LE PEUPLE CUBAIN PUISSE EN FINIR AVEC SES DICTATEURS-

    Le 04/08/2006 à 11h42
  • Jerome : Qu'est-il preferable? une dictature dans laquelle on sait qu'on ne peut choisir (Comme à Cuba) ou une fausse democratie dans laquelle tu te crois libre de choisir mais tes choix sont guidés par son gouvernenment (comme les Etats Unis)!?!?!?

    Le 04/08/2006 à 11h28
  • Béa : Faut vraiement que les ricains arretent de se prendrent pour les gendarmes du monde, Sauf erreur mr Bush vous avez suffisant chez vous a faire (un petit exemple: combien de sdf avez vous ? alors de grâces gardez vos conseils !!

    Le 04/08/2006 à 11h09
  • Dowsher : Ce gars la ,n'a rien compris a la fierte cubaine , depuis le temps !!! vraiment pas intelligent , s'il s'imagine que les cubains vont se prosterner devant les USA,apres tant d'annees de souffrance ,il se trompe royalement car cela n'a fait que renforcer leur haine vis a vis de l'imperialisme americain. le monde ne peut pas et ne veut pas vivre sous "dictature" americaine !!!

    Le 04/08/2006 à 10h21
      Nous suivre :
      Faites l'expérience : découvrez une oeuvre d'art à l'aveugle

      Faites l'expérience : découvrez une oeuvre d'art à l'aveugle

      logAudience