En poursuivant votre navigation, vous acceptez l’utilisation de cookies à des fins statistiques et de personnalisation. En savoir plus
×
ARCHIVES

Dans le coma, Sharon souffre d'une pneumonie

Diane Heurtaut, journaliste chef de desk à MYTF1News par
le 15 août 2006 à 14h38
Temps de lecture
3min
[Expiré] [Expiré] sharon 4 janvier 06

Crédits : afp

À lire aussi
MondeAu lendemain de l'annonce de la nouvelle détérioration de l'état de santé de l'ancien Premier ministre israélien, dans le coma depuis le 5 janvier, l'hôpital de Tel Aviv où il est soigné a informé mardi qu'il était atteint d'une pneumonie.

L'inflammation des deux poumons d'Ariel Sharon que révélait lundi l'hôpital Tel Hashomer de Tel-Aviv, où est soigné, est une "pneumonie". Un nouveau communiqué l'a annoncé mardi, informant que l'ancien Premier ministre israélien était pour cela "massivement aux antibiotiques".

En outre "il n'y a pas de changement dans le fonctionnement du cerveau et pas d'atteinte significative aux fonctions vitales", selon l'équipe médicale qui parlait la veille d'une nouvelle dégradation de l'état de santé d'Ariel Sharon du fait de "la détérioration de l'état du cerveau par IRM" et d'"une baisse dramatique de la production d'urine" au cours des dernières 24 heures. Son état était annoncé mardi "critique mais stationnaire".

Dans le coma depuis le 5 janvier

L'ancien Premier ministre israélien, âgé de 78 ans, est dans le coma depuis le 5 janvier suite à une attaque cérébrale. Son état de santé s'était déjà dégradé une première fois mi-juillet et il avait été transféré le 26 juillet dans une unité de soins intensifs de l'hôpital Tel Hashomer.

Ariel Sharon a été déclaré officiellement dans l'incapacité d'exercer ses fonctions le 14 avril, soit 100 jours après son admission à l'hôpital conformément à la législation israélienne. Ehud Olmert lui a succédé en tant que Premier ministre par intérim puis en tant que Premier ministre officiel à la suite de la victoire de son parti Kadima aux législatives du 28 mars.

(Photo : Ariel Sharon le 4 janvier 2006, juste avant son hospitalisation)

Commenter cet article

      Nous suivre :
      Australie : des surfeurs de l'extrême défient les rochers

      Australie : des surfeurs de l'extrême défient les rochers

      logAudience