ARCHIVES

Israël prêt à un "second round" contre le Hezbollah ?


le 20 août 2006 à 07h21
Temps de lecture
3min
Offensive au Liban

Crédits : TF1-LCI

À lire aussi
MondeMalgré les appels de l'Onu, qui a fait état de sa "préocupation" après une opération-commando israélienne au Liban, Israël affirme que les opérations militaires continueront tant que le Hezbollah ne sera pas désarmé. "Notre devoir est de nous préparer à un second round" contre le Hezbollah, estime pour sa part le ministre israélien de la Défense.
  • "Notre devoir est de nous préparer à un second round"

Après avoir reconnu samedi une opération-commando en territoire libanais, officiellement destinée à lutter contre des livraisons d'armes au HezbollahIsraël a annoncé dimanche qu'il poursuivrait ses opérations militaires au Liban. "Tant que l'armée libanaise ou les forces internationales ne seront pas déployées, l'armée israélienne ne cessera pas ses vols dans la région pour empêcher les transferts d'armes en provenance de la Syrie, c'est ce qu'elle a fait et c'est bien", a affirmé à la radio publique Gideon Ezra, ministre de l'Environnement, un proche du chef du gouvernement Ehud Olmert. Le même jour, deux chasseurs-bombardiers israéliens ont survolé le Liban sud en milieu de matinée, selon l'armée libanaise.

"Nous allons examiner ce qui est apparu comme un échec. Nous allons tout mettre sur la table, car notre devoir est de nous préparer à un second round", a déclaré pour sa part le ministre israélien de la Défense, Amir Peretz, évoquant la récente offensive israélienne au Liban. "Cette guerre nous a été imposée et nous devons prendre des mesures qui n'avaient pas été envisagées dans le passé", a ajouté le ministre.

  • "Nous pourrions retomber dans la guerre"

"Le secrétaire général est profondément préoccupé par une violation par la partie israélienne de la cessation des hostilités prévue par la résolution 1701 du Conseil de sécurité", a affirmé le porte-parole de Kofi Annan, évoquant l'opération-commando israélienne dans la Békaa. Des incidents semblables pourraient entraîner un retour de "la guerre", craint pour sa part Terje Roed-Larsen, émissaire de l'Onu, dans un entretien au quotidien libanais An-Nahar. Terje Roed-Larsen a en outre souligné que ce genre d'opérations risquait de faire hésiter des pays pour une éventuelle contribution à la force internationale au Liban.

  • Les tirs de roquettes sanctionnés par le Liban

"Tout tir de roquettes qui serait utilisé comme prétexte par Israël" pour frapper le Liban "sera traité avec la plus grande sévérité", a affirmé le ministre de la Défense, Elias Murr, lors d'une conférence de presse. Toute violation de l'accord sur l'arrêt des hostilités entre le Hezbollah et Israël "sera considéré comme un acte de collaboration direct avec l'ennemi", a-t-il ajouté précisant que l'auteur sera "arrêté et déféré devant le tribunal militaire".

  • Des lunettes de vision nocturne britanniques aux mains du Hezbollah

Des lunettes de vision nocturne de fabrication britannique ont été découvertes dans des postes de commandemant du Hezbollah par des militaires israéliens au Liban-Sud, rapporte lundi le quotidien  The Times. Un porte-parole du ministère britannique des Affaires étrangères a confirmé  l'information dimanche soir. Les autorités britanniques recherchent actuellement l'origine précise de ces équipements, notamment de quel vendeur ces lunettes proviennent. La Grande-Bretagne a vendu de telles lunettes à l'Iran pour équiper ses  forces de police qui traquent les trafiquants de drogue à la frontière afghane. La vente d'équipement de vision nocturne à des fins militaires nécessite une  licence d'exportation, selon un responsable du ministère du Commerce et de  l'Industrie cité par le quotidien.

D'après AFP

Commenter cet article

      Nous suivre :

      Quand on croise un zèbre et un âne, ça donne...

      logAudience