En poursuivant votre navigation, vous acceptez l’utilisation de cookies à des fins statistiques et de personnalisation. En savoir plus
×
ARCHIVES

Sarkozy : "pas de lien entre le complot et la France"

Edité par
le 16 août 2006 à 13h14
Temps de lecture
3min
TF1-LCI Nicolas Sarkozy et John Reid à Londres

TF1-LCI Nicolas Sarkozy et John Reid à Londres /

À lire aussi
MondeLe ministre de l'Intérieur a déclaré mercredi à Londres, avant une réunion européenne sur la sécurité, que l'ampleur du complot ne faisait aucun doute, mais qu'il n'avait aucun lien direct avec la France. La menace reste toutefois "élevée".

Peu avant une réunion avec les dirigeants européens à Londres, les ministres de l'Intérieur britannique, allemand et français se sont rencontré mercredi matin. A l'issue de cette réunion tripartite, Nicolas Sarkozy a confirmé que l'ampleur du complot terroriste déjoué au Royaume-Uni la semaine dernière ne faisait aucun doute.

Le ministre français de l'Intérieur a affirmé qu'il n'existait aucune ramification directe, avérée, des suspects avec la France, mais a dit que le complot avait un lien "probable" avec le réseau al-Qaïda. Il a toutefois redit que la menace terroriste sur le sol français existe bien, tout comme en Grande-Bretagne, annonçant l'expulsion "prochainement d'un certain nombre d'individus" de France dans le cadre de la lutte antiterroriste. Mardi soir déjà, le ministre avait affirmé (sur France 2) que la menace en France est "élevée et permanente", disant "peser ses mots".

Réunion européenne

La réunion au haut sommet a suivi à Londres avec plusieurs dirigeants européens, dont une demi-douzaine de ministres de l'Intérieur, à l'initiative de la présidence finlandaise de l'UE. Le commissaire aux Affaires intérieures, Franco Frattini, a annoncé à l'issue de cette réunio que la Commission européenne allait proposer une détection renforcée des explosifs et l'échange de données sur les passagers aériens entre les pays de l'UE. Une seconde réunion, cette fois d'experts, devrait avoir lieu à Bruxelles "en fin de semaine" ou "la semaine prochaine".

(PhotoTF1-LCI : Nicolas Sarkozy à Londres avec son homologue britannique, John Reid)

Commenter cet article

  • Maret : Vincent n'aime pas Sarkozy? on ne discute pas devant des documents "top secret" par téléphone

    Le 16/08/2006 à 15h53
  • Chloé : Quelle bonne occasion de se montrer, la tournée de promotion de son livre faisait un peu léger à coté des efforts diplomatiques efficaces du gouvernement et du chef de l'état.

    Le 16/08/2006 à 15h32
  • Florian : Vincent au cas ou vous ne l'auriez pas compris, monsieur Sarkozy fait en sorte que ses faits et gestes soient médiatiques pour montrer qu'il est "l'homme du térrain" : son créneau c'est la communication. Malheureusement ce ne sont pas toujours les actions "montrer" qui sont les meilleurs.

    Le 16/08/2006 à 15h29
  • Eric : C'est de la pure strategie américaine visant à river le monde sur le bien fondé de la politique américaine ménée dans le monde ("lutte contre le terrorisme" au moment ou il y aviat la guerre au Liban bizarrement!!) alors qu'en réalité il s'agit de l'impérialisme américain que Mr sarkozy ainsi que ces homologues occidentaux continuent de cautionner. Merci à TF1 de me publier.

    Le 16/08/2006 à 15h06
  • Wil : Bush Blair Et Sarko ,nous sommes sauvés...

    Le 16/08/2006 à 14h52
      Nous suivre :
      Les images du groupe d'Indiens qui émerge de la forêt amazonienne pour la première fois

      Les images du groupe d'Indiens qui émerge de la forêt amazonienne pour la première fois

      logAudience