En poursuivant votre navigation, vous acceptez l'utilisation de cookies à des fins statistiques et de personnalisation. En savoir plus
×
ARCHIVES

Stacy et Nathalie : incertitude sur la présence d'ADN


le 15 août 2006 à 11h10
Temps de lecture
3min
TF1/LCI Nathalie Stacy disparition Belgique fillettes
A lire aussi
MondeAprès avoir confirmé mardi matin qu'aucun ADN étranger exploitablee n'avaient pu être prélevés sur les fillettes belges dont les corps ont été découverts le 28 juin à Liège, le procureur est revenu mardi midi sur ses déclarations.

Traces d'ADN exploitables ou pas, les soupçons qui pèsent sur le principal suspects demeurent. C'est en substance ce qu'a tenu à souligner le procureur général de Liège mardi midi, après un certains cafouillage : il est en fait revenu sur ses déclarations du matin.

Après avoir déclaré qu'aucune trace d'ADN étranger exploitable n'avait été relevée par l'analyse des prélèvements effectués sur les petites Stacy et Nathalie, dont les corps ont été découverts le 28 juin à Liège, Cédric Visart de Bocarmé est en effet revenu sur cette information quelques heures plus tard. "Il s'avère que le juge d'instruction n'a pas encore reçu de confirmation de ce que les résultats seraient négatifs", a-t-il affirmé, "l'information ne peut être confirmée à ce stade".

Le principal suspect nie toujours

Quoi qu'il arrive, "cela ne remet pas en cause l'état du dossier actuellement", a-t-il insisté car "le dossier ne dépend pas seulement de cette analyse ADN". Les scientifiques ont d'ores et déjà indiqué qu'il y avait "très peu de chance" de retrouver des traces d'un ADN étranger sur les corps des deux fillettes qui sont restés trois semaines immergés.

De forts soupçons pèsent donc toujours sur Abdallah Ait Oud, Marocain de 38 ans résidant à Liège, selon le procureur. L'analyse scientifique a montré "la présence de fibres similaires à ceux des vêtements des enfants sur Ait Oud et la présence de fibres d'Ait Oud sur les enfants", ce qui montre qu'"il y a eu manifestement contact" entre l'homme et les fillettes, a tenu à rappeler le procureur. Dans les jours qui viennent, "nous aurons certainement des résultats supplémentaires" quant à l'analyse des fibres, a ajouté le procureur, qui s'est dit "optimiste".

"Un faisceau d'autres preuves" plaide toujours en faveur de sa culpabilité, selon l'avocate de la mère de Nathalie. Déjà condamné dans le passé pour des viols sur mineures, Abdallah Ait Oud, actuellement en détention préventive, nie être mêlé à l'assassinat des fillettes. Il avait disparu durant trois jours juste après l'enlèvement de Stacy et Nathalie et avait tenté de changer son apparence en se rasant le crâne alors qu'il se savait recherché, ce qui le rend suspect. Un témoin l'avait en outre rencontré aux environs du collecteur d'eau à 05h du matin, au moment probable où les corps des fillettes y ont été déposées.

Stacy et Nathalie avaient disparu à Liège dans la nuit du 9 au 10 juin à l'issue d'une braderie. Elles ont été retrouvées mortes le 28 juin non loin de là, dans un collecteur d'eau situé le long d'une voie ferrée, au flanc d'une colline. Les autopsies ont montré qu'elles avaient été étranglées, et Nathalie violée.

D'après AFP

Commenter cet article

      Nous suivre :
      Jake Gyllenhaal halluciné et hallucinant dans "Night Call"

      Jake Gyllenhaal halluciné et hallucinant dans "Night Call"

      logAudience