En poursuivant votre navigation, vous acceptez l’utilisation de cookies à des fins statistiques et de personnalisation. En savoir plus
×
ARCHIVES

Bush admet l'existence des prisons secrètes

Edité par
le 06 septembre 2006 à 20h05
Temps de lecture
3min
[Expiré] [Expiré] bush photo pour forum uniquement

Crédits : AFP

MondeDes suspects de terrorisme ont bien été détenus par la CIA dans des centres secrets en divers endroits du monde. Une mesure qui a permis, assure le président américain, "de sauver de nombreuses vies innocentes".

L'existence de "prisons secrètes" de la CIA, révélée l'an dernier par le Washington Post, a été admise pour la première fois mercredi par George W. Bush lors d'une allocution à la Maison Blanche. Après des mois de dénégation du gouvernement américain, cette reconnaissance officielle de la détention à l'étranger, sans aucune garantie juridique, de suspects de terrorisme, faisait l'ouverture des grands médias américains, notamment CNN et ABC News.

Les suspects ainsi détenus ont été pour les Etats-Unis, assure George W. Bush, la meilleure source d'information pour lutter contre de nouvelles attaques terroristes du genre de celle du 11 septembre 2001. Une mesure qui a permis, selon lui, "de sauver de nombreuses vies innocentes" - et pour le démontrer, le président américain a donné mercredi une liste des "attaques terroristes" ainsi évitées.

Pas de fermeture des "prisons secrètes" en vue

Justifiant ainsi ces centres de détention secrets, le président américain est allé plus loin en reconnaissant avoir lui-même autorisé leur création. Il a cependant refusé de révéler leur localisation. Même si, affirme-t-il, elles sont actuellement vides, avec le transfert de 14 de ces détenus secrets de la CIA sur la base de Guantanamo, c'est-à-dire sous le contrôle du département de la Défense. Ils devraient y être jugés par des tribunaux militaires. Parmi eux, Khalid Cheikh Mohamed, cerveau présumé des attentats du 11 septembre, et Ramzi Binalshibh, l'un des principaux dirigeants d'Al Qaïda.

Le président américain a cependant nié une nouvelle fois toute utilisation de la torture lors des interrogatoires des suspects. Et il a insisté sur le fait que les détenus transférés étaient sous la protection des conventions de Genève. Concernant l'avenir des prisons secrètes, "vitales" dans la lutte antiterroriste, il a par avance refusé d'envisager leur fermeture.

Photo d'ouverture : George W. Bush s'exprimant depuis la Maison Blanche - archives

Commenter cet article

      Nous suivre :
      Ice Bucket Challenge : Tom Cruise se prend... 8 seaux d'eau glacée sur la tête !

      Ice Bucket Challenge : Tom Cruise se prend... 8 seaux d'eau glacée sur la tête !

      logAudience