En poursuivant votre navigation, vous acceptez l’utilisation de cookies à des fins statistiques et de personnalisation. En savoir plus
×
ARCHIVES

Accès à internet : les femmes défavorisées par rapport aux hommes

Edité par
le 11 janvier 2013 à 13h01
Temps de lecture
3min
Internet (Image d'archives)

Internet (Image d'archives) / Crédits : Jupiterimages

À lire aussi
MondeLes femmes ne représentent que 40% des internautes dans les pays en voie de développement, selon une étude américaine publiée jeudi qui appelle à doubler ce nombre en trois ans. Deux facteurs sont déterminants : la possibilité d'accéder au réseau internet et le coût.

Internet est considéré par beaucoup comme un facteur de progrès social. Mais dans les pays en voie de développement, les femmes ne bénéficient pas du même accès que les hommes : sur les 1,4 milliard d'internautes que comptent ces pays, seuls 600 millions sont des femmes, d'après une étude publiée jeudi par le géant américain des télécommunications Intel avec le concours du département d'Etat et de l'agence ONU Femmes.

Ce rapport, baptisé "Internet et les femmes" et publié au début d'une conférence de deux jours à Washington sur le sujet, appelle à doubler en trois ans le nombre de femmes ayant accès à internet dans les pays en voie de développement. "Mon espoir, c'est que ce rapport initiera des actions pour mettre un terme à l'inégalité entre les sexes sur internet", a déclaré Melanne Verveer, ambassadrice itinérante des Etats-Unis chargée des problèmes rencontrés par les femmes dans le monde.

Plus de femmes internautes pourrait faire grimper le PIB

"Deux facteurs critiques jouent sur l'accès des femmes à internet : la possibilité d'y accéder et le coût", a pointé Renee Wittemyer, directrice "impact social" chez Intel. Les femmes interrogées dans l'étude ont également évoqué le manque de familiarité avec les nouvelles technologiques ou le poids des contraintes sociales et culturelles qui pèsent sur elles. Dans les pays en voie de développement, les femmes sont 23% moins nombreuses que les hommes à avoir accès au réseau, une différence qui atteint près de 45% en Afrique subsaharienne.

"Selon notre étude, le doublement du nombre de femmes ayant accès à internet en trois ans pourrait entraîner des gains de PIB de 13 à 18 milliards de dollars dans 144 pays", a assuré Mme Wittemyer. L'étude a été menée auprès de 2.200 femmes en Egypte, en Inde, au Mexique et en Ouganda, et se fonde également sur des données mondiales.

Dans le monde, quelque 2,4 milliards de personnes ont accès à internet. Mais les inégalités sont considérablement selon les régions du monde : le taux de pénétration est de 78% aux Etats-Unis, de 97% en Islande, mais de seulement 11%  en Inde et 13% en Ouganda.

Commenter cet article

      Nous suivre :
      EXTRAIT Sept à Huit : aux Etats-Unis, la police est dans l'école

      EXTRAIT Sept à Huit : aux Etats-Unis, la police est dans l'école

      logAudience