En poursuivant votre navigation, vous acceptez l’utilisation de cookies à des fins statistiques et de personnalisation. En savoir plus
×
ARCHIVES

Pluies meurtrières autour de Tunis


le 14 octobre 2007 à 07h12
Temps de lecture
3min
TF1-LCI

TF1-LCI / Crédits : TF1-LCI

AfriqueAu moins treize personnes ont été tuées à Tunis et au nord de la capitale, frappée samedi par des inondations.

Des pluies torrentielles se sont abattues samedi sur la région de Tunis et dans  les banlieues de la capitale. Le bilan est lourd : dimanche, il était de treize morts au moins, après la découverte de quatre corps au nord-ouest de Tunis. La veille au soir, il était de neuf morts et huit disparus sur la route de Bizerte, surpris par des eaux diluviennes, alors qu'ils étaient à l'intérieur de leurs véhicules.

"La protection civile est arrivée dans les temps pour secourir sur les lieux  sinistrés, plusieurs usagers de la route et dégager les corps des personnes  décédées, ce qui a permis de réduire les pertes", a indiqué l'agence officielle TAP. Parmi les neuf morts retrouvés dès samedi, huit ont péri à Sabalet Ben Ammar, pour la plupart des automobilistes emportés par les eaux des oueds en crue au volant de leurs véhicules sur la route nationale reliant Tunis à Bizerte. Une autre personne est décédée également au volant de sa voiture qui s'est retrouvée bloquée sur un chantier de construction inondé dans un quartier chic à la périphérie de Tunis, ont raconté des témoins. Les intempéries ont également provoqué des dégâts matériels, selon l'agence TAP, mais aucune évaluation détaillée de ces dégâts n'a été publiée dimanche.

"Aides nécessaires aux sinistrés"
 
Les pluies diluviennes qui sont tombées samedi, principalement sur le nord  du pays, et qui ont gonflé les oueds qui ont débordé, ont par ailleurs entraîné l'interruption de la  circulation sur de nombreuses routes et isolé certaines agglomérations.

Le président Zine El Abidine Ben Ali a "donné ses directives aux structures et services concernés en vue d'assurer le suivi de la situation dans toutes les régions affectées et d'apporter, dans ces conditions climatiques exceptionnelles les secours, l'assistance et les aides nécessaires aux personnes sinistrées", a  indiqué le porte-parole de la présidence. La présidence a annoncé par ailleurs l'annulation d'une cérémonie que devait  présider M. Ben Ali lundi à Bizerte à l'occasion de l'anniversaire de l'évacuation de cette ancienne base militaire par les troupes  françaises.

D'après agence

Commenter cet article

  • Lefillatre geneviève : Mes parents habitaient dans la région de zana sur la route de Bizerte où les innondations étaient sévères, je compatis de tout coeur au sort des malheureuses victimes de ces pluies

    Le 15/10/2007 à 06h28
  • Ben ammar : L?article publié par la TAP n'est pas juste. Le nombre de mort est supérieur et les secours ne sont arrivés que vers la soirée. Les survivants ont étés secourus par la population avec les moyens de bord, même les morts ont étés extraits de leur voiture par la population

    Le 14/10/2007 à 18h30
  • Carisa : Aujourd'hui la tunisie ;hier l'espagne;il faudrait que la planete toute entiere se reveille;la france bouge mais nous sommes minuscule par rapport au reste du monde

    Le 14/10/2007 à 18h21
  • Hatemoo : Ce genre de catastrophe naturelle est rare au maghreb, heureusement que les secours sont arrivé à temps, Courage aux rescapés.

    Le 14/10/2007 à 16h46
      Nous suivre :
      Griezmann, Evra, Debuchy : mercato chez les Bleus

      Griezmann, Evra, Debuchy : mercato chez les Bleus

      logAudience