En poursuivant votre navigation, vous acceptez l’utilisation de cookies à des fins statistiques et de personnalisation. En savoir plus
×
ARCHIVES

La police a ordre de "tirer pour tuer" les pillards


le 30 janvier 2008 à 08h22
Temps de lecture
3min
Kisumu Kenya

Kisumu, au Kenya, mardi 29 janvier 2008 / Crédits : DR

À lire aussi
AfriquePrès de 1.000 personnes ont été tuées dans les violences politico-ethniques qui ont suivi la réélection contestée de Mwai Kibaki.

La police kényane a reçu l'ordre de "tirer pour tuer" les pillards, les incendiaires et les personnes portant des armes ou bloquant les routes, pour tenter d'endiguer les violences dans le pays, a déclaré mercredi à  un officier de la police kényane. "Il y a quatre catégories de personnes qui feront face à une action dure de la police: ceux qui pillent, brûlent des maisons, portent des armes, bloquent les routes", a déclaré cet officier sous couvert d'anonymat. "Nous avons des ordres de tirer pour tuer ces catégories de personnes si elles sont prises en flagrant délit", a-t-il ajouté.

Selon cet officier, l'ordre a été donné peu après l'ouverture formelle mardi à Nairobi de pourparlers entre le président réélu Mwai Kibaki et son rival Raila Odinga, en présence du médiateur, l'ancien secrétaire général de l'ONU Kofi Annan. Au total, 22 personnes ont été tués depuis lundi soir dans le pays où pour la première fois, des hélicoptères de l'armée ont ouvert le feu sur des groupes rivaux à Naivasha, dans la vallée du Rift (ouest), épicentre des violences entre communautés, liées à l'élection et qui ont attisé d'anciens conflits fonciers jamais résolus depuis l'indépendance.
  
Près de 1.000 personnes ont été tuées et environ 250.000 déplacées dans les violences politico-ethniques au Kenya qui ont suivi l'annonce le 30 décembre de la réélection du président Mwai Kibaki, accusé par le chef de l'opposition Raila Odinga de lui avoir volé la victoire.

(D'après agence)

Commenter cet article

  • Inferno : Et ça continu. Si c'est comme ça que les dirigeants kényans pensent faire avancer leur pays ils se mettent le doigt dans l'oeil. Mes pauvres enfants où va-t-on?

    Le 30/01/2008 à 18h13
  • Jpa : J´ai vécu assez longtemps en Afrique de l´est (Kenya, Tanzanie), pour écrire que le Kenya, contrairement á la Tanzanie, n´a jamais été vraiement un pays pacifique. Il y a toujours eu des conflits entre ethnies. Pour Michel, le Kilimanjaro se trouve en Tanzanie, bien que le Kenya essaye de le leur "voler" dans les médias.

    Le 30/01/2008 à 14h56
  • Chris : Sauf que le Kilimandjaro est en Tanzanie...

    Le 30/01/2008 à 14h39
  • PIERRE : Ce pays montre bien à quelle échelle il place la démocratie et les droits de l'Homme. Etl'Onu ? Qu'attend-elle ? Elle a deja oublié la Bosnie, le Rwanda...

    Le 30/01/2008 à 08h58
  • Michel : Les neiges du Kilimandjaro sont tâchées de sang.

    Le 30/01/2008 à 08h29
      Nous suivre :
      Impressionnantes éruptions à la surface du soleil

      Impressionnantes éruptions à la surface du soleil

      logAudience