En poursuivant votre navigation, vous acceptez l'utilisation de cookies à des fins statistiques et de personnalisation. En savoir plus
×
ARCHIVES

"Tests de virginité" : Amnesty demande à l'Egypte d'enquêter

Amélie Gautier par
le 01 juin 2011 à 18h15 , mis à jour le 01 juin 2011 à 18h30.
Temps de lecture
3min
A lire aussi
Afrique Réaction - Amnesty International s'offusque des propos d'un général confirmant que des tests de virginité ont été pratiqués sur des manifestantes de la place Tahrir au Caire pour prouver qu'elles n'avaient pas été violées.
C'était le 9 mars dernier, place Tahrir, au Caire après la chute de Hosni Moubarak. L'armée disperse une manifestation. 18 femmes sont arrêtées et emmenées non loin de là, dans une annexe du Musée égyptien de la capitale égyptienne. Selon des témoignages recueillis par Amnesty International, elles auraient été alors torturées. Menottées, battues à coups de bâton, électrocutées à la poitrine, aux jambes, traitées de prostituées aussi. Mais ce n'est pas tout.

Toujours selon l'organisation de défense des droits de l'Homme, 17 d'entre elles auraient subi un "test de virginité". Amnesty avertit alors le Conseil suprême des forces armées égyptiennes. Pas de réponse. Mais aujourd'hui, dans un reportage de CNN, un général égyptien, justifie, sous couvert d'anonymat ces "tests de virginité". Et de relancer la polémique. La réaction de Michel Fournier, responsable Moyen-Orient et Afrique du Nord d'Amnesty France.

"Une justification absolument perverse d'un abus"

"C'est la première fois qu'un membre de l'armée reconnait cette pratique. Auparavant, le gouvernement niait avoir procédé à de tels tests. Là, les propos de ce général pour expliquer ce qui a été fait montrent bien combien les pratiques de l'armée sont archaïques et patriarcales.

Il nous dit ainsi : 'Nous ne voulions pas qu'elles aillent dire qu'on les a abusées sexuellement ou violées. Alors, nous avons voulu prouver qu'elles n'étaient déjà plus vierges (...) Les filles détenues n'étaient pas comme votre fille ou la mienne. (...) C'étaient des filles qui ont campé dans des tentes avec des manifestants sur la place Tahrir et nous avons trouvé dans les tentes des cocktails Molotov et (de la drogue)'.

Ces propos constituent 'une justification absolument perverse d'un abus'. Aujourd'hui, nous demandons à ce que les responsables de ces tortures physiques et morales soient traduits en justice. Et que l'armée égyptienne donne des instructions très claires à ses forces de sécurité pour dire que ces tests soient interdits."





 
Commenter cet article

  • docdent69 : Et pour les mecs on fait quoi???? je trouve cela Humiliant!!! , mais dans ces pays ce n'est pas un problème d'humilier les femmes.

    Le 02/06/2011 à 18h16
  • claudcouledouce : Même si sa démarche est odieuse, non, ce général n'est pas décérébré. C'est vous qui ne comprenez pas sa démarche, mais ce n'est pas grave, ça ne prouve pas que vous êtes décérébré pour autant. Son but n'est pas de démontrer qu'elle sont violées mais que, si elles ne sont plus vierges, ce n'est pas son fait ou le fait des violeurs qu'il a sous ses ordres. De la à penser qu'ils ne violent que les femmes non vierges pour ne pas être incriminés, il n'y a qu'un pas.

    Le 02/06/2011 à 18h07
  • claudcouledouce : Leur culture ? J'appelle ça de l'inculture ! (Nota : Pour du bétail, on ne parle pas de culture mais d'élevage). De plus en plus de femmes musulmanes sont de plus en plus instruites et les choses vont changer. Un jour une femme sera présidente de la République égyptienne. J'espère être encore en vie pour voir ça.

    Le 02/06/2011 à 18h01
  • sk8ergiirl : Ben c'est autorisé les tests de virginité en médico-légal pour prouver que pas violée.

    Le 02/06/2011 à 16h30
  • etienne- : Chez les musulmans, les femmes sont moins considérées que du bétail. C'est leur culture.

    Le 02/06/2011 à 16h03
      Nous suivre :
      Fusillades à Ottawa : le parcours du tireur vu des cameras de surveillance

      Fusillades à Ottawa : le parcours du tireur vu des cameras de surveillance

      logAudience