En poursuivant votre navigation, vous acceptez l’utilisation de cookies à des fins statistiques et de personnalisation. En savoir plus
×
ARCHIVES

Accord sur un déploiement de troupes ouest-africaines au Mali


le 23 septembre 2012 à 22h00 , mis à jour le 23 septembre 2012 à 22h04.
Temps de lecture
2min
Dioncounda Traoré, président intérimaire du Mali, lors d'une allocution télévisée (29 juillet 2012)

Dioncounda Traoré, président intérimaire du Mali, lors d'une allocution télévisée (29 juillet 2012) / Crédits : AFP / H. Kouyate

À lire aussi
AfriqueLe Mali et la Communauté économique des Etats de l'Afrique de l'Ouest (Cédéao) ont trouvé un "accord" sur les conditions de déploiement d'une force africaine au Mali, avec un QG à Bamako, ont déclaré dimanche, à Bamako, les ministres malien et ivoirien de la Défense.

Le mali, en proie à une insurrection islamiste qui contrôle le nord de son territoire, voit peut-être le bout du tunnel avec le prochain déploiement de cette force internationale décidé dimanche. "Il faut saluer l'accord que nous venons d'obtenir avec nos frères maliens. Aujourd'hui, on peut dire que le Mali et la Cédéao sont en phase pour des opérations de troupes sur le territoire malien", a déclaré le ministre ivoirien de la Défense, Paul Koffi Koffi au côté de son homologue malien, Yamoussa Camara, qui l'a confirmé.
 
Début septembre, le président malien Dioncounda Traoré avait officiellement demandé son aide à la Cédéao, alors que le Nord du pays est contrôlé depuis près de 6 mois par des groupes islamistes armes proches d'Al-Qaïda au Maghreb islamique (Aqmi), qui y ont imposé la charia (loi islamique). Mais le président malien s'était notamment montré opposé au déploiement de "forces militaires combattantes" à Bamako même, et la Cédéao avait demandé au Mali de revoir sa position. Chose qu'il a donc faite.

Commenter cet article

      Nous suivre :
      Une journaliste démissionne en direct pour se battre pour la légalisation du cannabis

      Une journaliste démissionne en direct pour se battre pour la légalisation du cannabis

      logAudience