En poursuivant votre navigation, vous acceptez l’utilisation de cookies à des fins statistiques et de personnalisation. En savoir plus
×
ARCHIVES

Dakar : "Hollande a tourné la page de la Françafrique"


le 13 octobre 2012 à 17h34 , mis à jour le 13 octobre 2012 à 17h43.
Temps de lecture
3min
Hollande met fin à la "Françafrique"

François Hollande s'est rendu ce vendredi à Dakar, où il a exprimé "sa grande confiance" dans l'avenir du Sénégal et du continent africain. Un discours très attendu, 5 ans après celui très controversé de Nicolas Sarkozy. / Crédits : TF1/LCI

À lire aussi
AfriqueAprès le discours de François Hollande à Dakar, Harlem Désir, premier secrétaire par intérim du PS, s'est montré satisfait des propos du chef de l'Etat. Il estime que "ce discours de Dakar est celui des retrouvailles entre nos peuples".

La gauche s'est félicitée samedi du discours de François Hollande à Dakar (Sénégal) vendredi. Dans un communiqué, Harlem Désir, premier secrétaire par intérim du Parti socialiste a déclaré : "A Dakar, le Président de la République a tenu le discours de la fraternité retrouvée entre la France et l'Afrique (...) François Hollande a tourné la page de la Françafrique et de l'odieux discours de Nicolas Sarkozy en 2007. Il a parlé avec force et courage des fautes du passé qu'ont constituées la colonisation et la traite négrière. Ce discours de Dakar est celui des retrouvailles entre nos peuples, unis par la culture, par l'histoire et par l'avenir".

Satisfaction aussi de Pouria Amirashi, secrétaire national du PS à la Francophonie, député des Français de l'étranger : "Je me réjouis de l'ambitieux discours de François Hollande qui a proposé des projets concrets à nos partenaires, notamment une facilitation de la mobilité des étudiants, chercheurs, artistes et chefs d'entreprises. Aujourd'hui, le président de la République a impulsé, avec force, un nouvel élan au projet francophone".

"Il a porté un regard différent"

Jean-Marie Bockel, président de la Gauche Moderne, ex-secrétaire d'Etat à la Francophonie de François Fillon a pour sa part salué un "diagnostic réaliste" : "Il est normal que François Hollande veuille imprimer sa marque, mais il peut le faire sans systématiquement tourner le dos à ce qui a été fait. Ce qu'il ne fait pas d'ailleurs (...) Son discours est assez lucide. Il a porté un regard différent, a posé un diagnostic réaliste et peut donc initier une nouvelle relation (...) François Hollande doit maintenant amplifier une démarche pragmatique, déjà entamée sous le précédent quinquennat : construire une autre relation à l'Afrique. (...) Un partenariat sain, équilibré, sincère - j'aime bien ce mot employé par François Hollande - est nécessaire".

A l'UMP, l'ex-conseiller spécial de Nicolas Sarkozy, Henri Guaino, auteur du controversé discours de Dakar en 2007, a estimé vendredi qu'il n'y avait "rien de nouveau" dans le discours prononcé vendredi par François Hollande dans "C'est exactement la période qu'a inaugurée Nicolas Sarkozy", a déclaré le député UMP des Yvelines, interrogé par Europe 1 sur la fin de la "Françafrique" décrétée par l'actuel chef de l'Etat.
 
Florian Philippot, vice-président du Front National en a profité pour fustiger Nicolas Sarkozy : "Il est temps de reprendre le combat de la francophonie, de cesser de réduire comme peau de chagrin les organismes chargés de la diffusion mondiale de notre langue (...) Le paroxysme de cette politique d'abandon du français a été atteint sous Nicolas Sarkozy, qui déjà à titre personnel ne faisait aucun effort dans son expression publique pour respecter notre langue, et qui était de surcroît trop fasciné par le modèle anglo-saxon pour daigner s'occuper de la francophonie".

Lire aussi notre article sur le discours de François Hollande au Sénégal : A Dakar, Hollande dit sa "confiance en l'avenir" de l'Afrique

Commenter cet article

  • famuck : Voila la plus belle histoire que l'on peut raconter "papa ma dit........." comme si hollande pouvait influencer des états independants, oui on a pu avec des forces armées présentes et encore, tres bien plus de francafrique... qu'ils restent donc chex eux tous ses démocrates en peau de lapin tous ceux qui venaient toucher de l'argent.... je pense que h'ollande reve tout éveillé... qui va acheter le chocolat... mais on devrait aussi dire que c'est le debut de la chinafrica non

    Le 13/10/2012 à 19h25
      Nous suivre :
      L'Hérault sous les eaux filmé depuis un hélicoptère

      L'Hérault sous les eaux filmé depuis un hélicoptère

      logAudience