En poursuivant votre navigation, vous acceptez l'utilisation de cookies à des fins statistiques et de personnalisation. En savoir plus
×
ARCHIVES

Egypte : plus de 10 morts dans des affrontements place Tahrir


le 20 novembre 2011 à 18h20 , mis à jour le 22 novembre 2011 à 11h50.
Temps de lecture
3min
[Expiré] tahrir egypte le caire

Crédits : AFP

A lire aussi
AfriqueAu moins 11 personnes ont péri dimanche sur la place Tahrir, dont au moins quatre par balles réelles, ont annoncé des médecins dans des hôpitaux de campagne sur cette place du centre de la capitale égyptienne.

Huit jours avant le premier scrutin législatif depuis la chute d'Hosni Moubarak, la contestation gagnait de nouveau ce week-end la place Tahrir au Caire, lieu symbolique de la révolution de l'hiver dernier. Samedi, deux protestataires ont été tués dans la capitale et à Alexandrie. Dimanche, au moins 11 personnes ont péri, dont au moins quatre par balles réelles, ont annoncé des médecins dans des hôpitaux de campagne sur cette place du centre de la capitale égyptienne. Mohammed Fattouh, qui dirige un hôpital de campagne, a affirmé avoir reçu trois nouveaux corps, portant des traces de balles réelles.  Auparavant des médecins avaient rapporté la mort de quatre personnes, dont une  par balle réelle et trois par asphyxie. Une source à la morgue a confirmé ce bilan.

La police anti-émeutes et la police militaire sont brièvement entrées dimanche sur cette place emblématique du centre-ville, avant de refluer dans les rues adjacentes face à une vive résistance de quelques milliers de manifestants présents. Quelque 750 personnes ont également été blessées dans la nuit sur la place Tahrir, selon le ministère de la Santé. Les heurts qui avaient commencé samedi matin se sont poursuivis dans la nuit avant de reprendre dimanche matin et s'insensifier dans l'après-midi, notamment aux abords du ministère de l'Intérieur, proche de Tahrir, rappelant les scènes de la révolte anti-régime du début de l'année, avec toutefois une moindre ampleur. Selon l'agence de presse officielle Mena, des milliers de personnes se sont par ailleurs rassemblées dimanche pour les obsèques du manifestant tué à Alexandrie.

L'UE appelle le pouvoir au respect des droits de l'Homme

Dimanche soir, le chef de la diplomatie européenne, Catherine Ashton a appelé les autorités égyptiennes à respecter les droits de l'homme et à écouter les aspirations démocratiques des citoyens, condamnant le recours à la violence. Tout en appelant "au calme et à la retenue" et en condamnant "le recours à la violence", Mme Ashton a estimé que "la loi et l'ordre devaient être défendues en respectant les droits de l'homme. Il faut écouter les revendications des citoyens et des partis politiques qui demandent que la transition avance et qu'elle préserve les principes de la démocratie".

Commenter cet article

  • zora63 : Peut-être que les militaires ne veulent tout simplement pas d'un état Islamiste ? C'est leur droit non?

    Le 21/11/2011 à 13h47
  • debout-citoyens : Article absolument essentiel a la comprehension de ce qui se passe en Egypte ! On y lit la contestation, on y voit les contestataires, les morts, les blessés.... Mais au fait qui est sur cette place, et pourquoi, et qui est derriere les forces de l ordre, et pourquoi chargent elles ? Quels sont les enjeux de ces manifestations ? A quand un article de fond ? L aurais je raté quelque part ?

    Le 21/11/2011 à 00h17
  • lafronde07 : La haine ne mène jamais très loin.

    Le 20/11/2011 à 22h47
      Nous suivre :
      Les images de la naissance d'un dauphin dans un zoo de San Diego

      Les images de la naissance d'un dauphin dans un zoo de San Diego

      logAudience