En poursuivant votre navigation, vous acceptez l’utilisation de cookies à des fins statistiques et de personnalisation. En savoir plus
×
ARCHIVES

L'ancien président égyptien Hosni Moubarak serait cliniquement mort


le 19 juin 2012 à 23h59 , mis à jour le 20 juin 2012 à 00h33.
Temps de lecture
3min
Hosni Moubarak, le 2 juin 2012

Hosni Moubarak, le 2 juin 2012 / Crédits : AFP

À lire aussi
AfriqueL'ex-président égyptien Hosni Moubarak a été déclaré "cliniquement mort" mardi soir après son transfert dans un hôpital militaire de la banlieue du Caire, a annoncé l'agence officielle Mena.
M. Moubarak est "cliniquement mort", "son coeur a arrêté de battre et il a  été soumis à un défibrillateur plus d'une fois mais il n'a pas réagi", selon  l'agence officielle Mena, citant une source médicale.
L'ex-président égyptien Hosni Moubarak a été déclaré "cliniquement mort" mardi soir après son transfert dans un  hôpital militaire de la banlieue du Caire, a annoncé l'agence. 
Hosni Moubarak victime d'une attaque cérébrale 
Un peu plus tôt, des sources proches des services de sécurité déclaraient que Moubarak, qui est resté au pouvoir pendant près de trente ans, de la fin 1981 au début 2011, avait été victime mardi d'une crise cardiaque et d'une attaque cérébrale qui l'avaient plongé dans le coma, et que, de ce fait, il devait être héliporté de sa prison vers un hôpital militaire mieux équipé.
L'ex-président égyptien, âgé de 84 ans, a connu de sérieux ennuis de santé depuis qu'il a été contraint de quitter le pouvoir en février 2011, à la suite d'un soulèvement contre son régime.
Peine de réclusion à perpétuité 
Il a été interné à l'aile médicalisée de la prison Torah depuis qu'une peine de réclusion à perpétuité a été prononcée contre lui le 2 juin pour son rôle dans la mort de manifestants au cours de la "révolution du Nil" au début 2011.
 
 
Commenter cet article

      Nous suivre :
      Daniel Radcliffe revient sur son alcoolisme : "Je regrette d'en avoir parlé"

      Daniel Radcliffe revient sur son alcoolisme : "Je regrette d'en avoir parlé"

      logAudience