En poursuivant votre navigation, vous acceptez l'utilisation de cookies à des fins statistiques et de personnalisation. En savoir plus
×
ARCHIVES

Hommage national pour Damien Boiteux, tué vendredi au Mali


le 15 janvier 2013 à 11h10 , mis à jour le 15 janvier 2013 à 12h39.
Temps de lecture
3min
Le gouvernement français va rendre mardi après-midi aux Invalides un hommage national au lieutenant Damien Boiteux, "mort pour la France" vendredi dernier au Mali.

Le gouvernement français va rendre mardi après-midi aux Invalides un hommage national au lieutenant Damien Boiteux, "mort pour la France" vendredi dernier au Mali. / Crédits : TF1/LCI

A lire aussi
AfriqueCe mardi après-midi aux Invalides, le Premier ministre, Jean-Marc Ayrault, présidera l'hommage national du lieutenant Damien Boiteux, "mort pour la France" vendredi dernier au Mali.

Le gouvernement français va rendre ce mardi après-midi aux Invalides un hommage national au lieutenant Damien Boiteux, "mort pour la France" vendredi dernier, au premier jour de l'intervention française au Mali. Jean-Marc Ayrault présidera la cérémonie qui doit débuter à 16h30.

Ce pilote, âgé de 41 ans, pacsé et père d'un enfant, avait été mortellement blessé aux commandes de son hélicoptère, lors de la première phase de l'opération "Serval" consistant à arrêter l'avancée des groupes jihadistes vers le sud du Mali, en appui des forces armées maliennes. La dépouille du pilote français devait arriver lundi soir à l'aéroport de Roissy-Charles-de-Gaulle sur un vol de l'armée de l'air et être accueillie "dans l'intimité" par sa famille.

Ce n'est que samedi, largement après l'hommage national rendu aux Invalides, qu'auront lieu ensuite les obsèques de Damien Boiteux, à Russey dans le Doubs, dont il était originaire et où résident toujours ses parents.

"Il aimait son métier, il aimait piloter"

Le lieutenant Boiteux servait depuis 22 ans dans l'armée. Engagé à l'âge de 19 ans à l'école des sous-officiers de l'armée de l'air de Saint-Maixent (Deux-Sèvres), il avait été affecté en 1992 dans un régiment d'hélicoptères de combat. Adjudant en 2004, il avait été promu officier en 2008, devenant lieutenant en 2009 dans le 4ème régiment d'hélicoptères des forces spéciales, basé à Pau (Pyrénées-Atlantiques).

Spécialiste des interventions en milieu désertique de jour comme de nuit, le lieutenant Boiteux avait effectué de nombreuses missions extérieures: Djibouti en 1993, l'ex-Yougoslavie en 1998, la Côte d'Ivoire en 2005, 2007 et 2009, à nouveau Djibouti en 2008 et 2009, la Mauritanie en 2010 et le Burkina-Faso en 2010, 2011 et 2012. "Il aimait son métier, il aimait piloter. Dès l'âge de 7 ans, il voulait être pilote d'hélicoptère", a témoigné sa mère, Marie-Claire Boiteux. C'est le frère de Damien, Pierre-Alexandre, également militaire, qui a appris la tragique nouvelle à leur mère. "On avait toujours peur pour Pierre-Alexandre, notre premier fils qui était en Afghanistan. Mais finalement, c'est Damien qui est mort, alors qu'on pensait qu'il y avait moins de risques dans une gazelle" - l'hélicoptère qu'il pilotait- , a confié Marie-Claire Boiteux.

"Il était gai, joyeux, souriant, il faisait rire tout le monde, y compris ses nièces pour lesquelles il était un tonton parfait", s'est-elle souvenu. Les parents du pilote défunt "savaient qu'il était en Afrique, mais pas qu'il était au Mali. Ce genre d'information est secrète", a-t-elle confié. "Mon fils a fait son travail, en risquant sa vie pour la paix au Mali et aussi en France, car si on n'arrête pas Al Qaïda, l'organisation menacera un jour la France", a-t-elle dit, soulignant qu'apprendre la mort de son fils était une inquiétude avec laquelle elle vivait "depuis 25 ans".

Commenter cet article

  • oyha : Mes sincères condoléances à toute sa famille. Bravo mon lieutenant!!!

    Le 16/01/2013 à 09h02
  • dj4t67 : RiP lieutenant Damien Boiteux

    Le 15/01/2013 à 22h59
  • modifiable7 : Vous me direz, ce sont les risques du métier, mais tout de même, s'il n'y avait pas ces jihadistes demeurés à combattre, le monde n'en irait que mieux. Bravo encore pour votre courage et votre engagement Damien et toutes mes condoléances à sa famille.

    Le 15/01/2013 à 17h49
  • riviera13 : Mon Lieutenant, vous méritez la Légion d'honneur!

    Le 15/01/2013 à 14h13
  • lorddarksun : Toute la FRANCE s'associe à leur deuil... Cet homme n'est pas mort pour la France, mais pour sauver un français. C'est un sacrifice d'autant plus grand et nous ne cesserons de regretter ce grand homme.

    Le 15/01/2013 à 13h49
      Nous suivre :
      "Air umbrella", le parapluie invisible

      "Air umbrella", le parapluie invisible

      logAudience