En poursuivant votre navigation, vous acceptez l'utilisation de cookies à des fins statistiques et de personnalisation. En savoir plus
×
ARCHIVES

Mali : "A Gao, c'est la délivrance"


le 15 janvier 2013 à 16h57 , mis à jour le 15 janvier 2013 à 17h01.
Temps de lecture
2min
Mali : "A Gao, c'est une délivrance"
A lire aussi
AfriqueLes raids de l'aviation française menés sur le centre et le nord du Mali ont permis de stopper l'avancée sur Bamako, notamment à Gao. Un soulagement pour ses habitants.

Les habitants des villes du nord du Mali vont pouvoir à nouveau respirer après le départ des islamistes qui les occupaient depuis neuf mois. Ils attendent avec impatience l'arrivée de soldats sur le terrain afin d'éviter un retour des jihadistes. "A Gao, c'est une délivrance, explique Ramata Coulibaly, vice-présidente du collectif des maliens de France pour la paix. Les femmes sont sorties dans la rue, elles ont enlevé les burqua, les enfants cirent vive le Mali, vive la France, vive FH. C'est indescriptible cette joie". 

Les raids de l'aviation française menés à partir du 11 janvier sur le centre et le nord du Mali, ont permis de stopper l'avancée sur Bamako des islamistes d'Al-Qaïda au Maghreb islamique (Aqmi) et d'autres groupes alliés qui ont ensuite évacué les grandes villes du Nord, notamment Gao et Tombouctou. A Gao, une soixantaine de jihadistes du Mouvement pour l'unicité et le jihad en Afrique de l'ouest (Mujao) ont été tués, selon des témoins et une source de sécurité régionale.

Suivez notre direct de mardi >  EN DIRECT. Hollande : "La France quittera le Mali une fois la menace éradiquée"

Commenter cet article

      Nous suivre :
      Halloween : Rémi Gaillard se fait clown entarteur

      Halloween : Rémi Gaillard se fait clown entarteur

      logAudience