ARCHIVES

Sarah Palin ne "fait de l'effet" qu'à Bill Clinton

Edité par
le 19 septembre 2008 à 09h14
Temps de lecture
3min
Bill Clinton

Bill Clinton lors de la Convention démocrate, le 27 août 2008 / Crédits : Abaca/Olivier Douliery

À lire aussi
AmériquesL'ex président américain a vanté jeudi les mérites de la colistière de John McCain. Mais les sondages montrent qu'il n'y a guère d'effet Palin en dehors du clan républicain.

picto papier election americain 140Bill Clinton n'a pas craint jeudi de jouer, encore une fois, les trublions au sein du camp démocrate en vantant "la bonne intuition" politique de la candidate républicaine à la vice-présidence, Sarah Palin. "Elle est, de manière instinctive, une candidate qui fait de l'effet", a même reconnu Bill Clinton interrogé sur la chaîne CNBC. "Son histoire est captivante", a-t-il estimé. "Pour certains, le fait qu'elle soit une femme est enthousiasmant", a poursuivi l'ancien président américain.
 
"Je suis en désaccord avec une grande partie de son programme et c'est pour cela que je soutiens le sénateur Obama et le sénateur Biden", a-t-il cependant expliqué, ajoutant aussitôt "mais je pense qu'elle se débrouille bien". "Ce serait une erreur de la sous-estimer", a renchéri Bill Clinton.

 "La course sera difficile"

L'ancien président a dit qu'il pensait toujours que Barack Obama gagnerait l'élection présidentielle "parce que les deux tiers des Américains ont des difficultés pour payer leurs factures". "Je n'ai jamais caché mon admiration et mon affection pour le sénateur McCain. Je pense que c'est un grand homme. Mais je crois que concernant les questions qui importent pour notre avenir, l'équipe Obama/Biden est plus juste", a expliqué Bill Clinton.
 
"Jusqu'à la fin, la course sera difficile", a-t-il prédit, et les démocrates vont devoir "travailler dur". Le candidat démocrate à la Maison-Blanche, distancé par son adversaire John McCain depuis la fin de la convention républicaine, a repris l'avantage. Le sénateur de l'Illinois est crédité de cinq points d'avance (48% contre 43%) selon un sondage New York Times/CBS News et de quatre points d'avance (49%  contre 45%) selon un sondage de l'université Quinnipiac.

Pas d'effet Palin
 
Selon l'étude NYT/CBSNews, l'effet du choix de Sarah Palin comme colistière par John McCain ne se fait pas sentir à l'extérieur de la base républicaine. John McCain aurait même perdu des appuis chez les femmes blanches. La crise financière semble également avoir poussé les électeurs américains vers le candidat démocrate.

Selon Quinnipiac, 51% des électeurs estiment que les baisses d'impôts proposées par le sénateur de l'Arizona ne profiteront qu'aux riches. A l'inverse, 33% des interrogés estiment que le programme fiscal de Barack Obama soulagera les classes moyennes et 22% qu'il aidera les pauvres. John McCain est toujours considéré comme un commandant en chef plus crédible que son adversaire.

RENDEZ-VOUS LCI.FR

- Suivez la campagne dans notre dossier spécial

- Les anecdotes de la campagne avec le blog de nos correspondants à Washington

- McCain, Nader ou McCain : pour qui voteriez-vous ? Faites notre test !

Commenter cet article

  • Anita : C!est normal!!il aime les femmes!!

    Le 19/09/2008 à 11h33
  • Gérard : Sarah Palin aurait-elle la même bouche que Monica Lewinsky ?

    Le 19/09/2008 à 11h19
      Nous suivre :

      Une tempête de sable balaye le Nord-ouest de la Chine

      logAudience