En poursuivant votre navigation, vous acceptez l’utilisation de cookies à des fins statistiques et de personnalisation. En savoir plus
×
ARCHIVES

McCain : "ma défaite, pas la vôtre"


le 05 novembre 2008 à 05h44
Temps de lecture
3min
McCain battu

McCain battu /

À lire aussi
AmériquesBattu, le républicain John McCain a reconnu avoir "commis des fautes" dans un discours très fédérateur et apaisant.

Cliquez ici pour voir l'intégralité de la déclaration de McCain

Le républicain John McCain a reconnu mardi sa défaite et a indiqué avoir téléphoné à son adversaire démocrate Barack Obama pour le féliciter pour sa victoire à l'élection présidentielle américaine. "Cet échec c'est le mien, pas le vôtre", a déclaré le candidat malheureux à ses partisans rassemblés à Phoenix, capitale de son fief de l'Arizona.

"Le peuple américain a parlé, et il a parlé clairement", a déclaré John McCain qui, à 72 ans, a failli devenir le président le plus âgé à faire son entrée à la Maison-Blanche. Mais son expérience, dont il a joué face à son rival Barack Obama, de 25 ans son cadet, n'a pas suffi à convaincre. "C'est une élection historique", a-t-il poursuivi. "Je reconnais la signification particulière qu'elle a pour les Noirs américains, la fierté qui doit être la leur ce soir", a-t-il dit rappelant qu'il y a un siècle le président Théodore Roosevelt avait choqué de nombreux Américains en invitant un Noir à la Maison-Blanche.

"Une époque difficile"

"L'Amérique d'aujourd'hui est à des années-lumière de l'intolérance cruelle et abominable de cette époque là", a ajouté John McCain. "L'élection d'un Noir américain à la présidence des Etats-Unis en est la meilleure preuve." Le candidat malheureux s'est ensuite engagé à coopérer avec le président élu pour aider les Etats-Unis à faire face aux nombreux défis auxquels ils sont confrontés. "C'est une époque difficile pour notre pays. Et je lui promets ce soir de faire tout ce qui est en mon pouvoir pour l'aider à nous faire traverser les épreuves qui nous attendent", a-t-il dit, avant d'appeler ses partisans à faire de même.

La soirée du tandem républicain John McCain et Sarah Palin, à laquelle le sénateur de l'Arizona a rendu hommage, saluant "une des meilleures militantes (...) et une nouvelle voix de notre parti", s'est déroulée au Biltmore, un hôtel chic de Phoenix où les républicains avaient convié 6000 personnes. Mais rapidement, les "McCain", "McCain", "McCain", répétés en boucle au début de soirée, ont cédé la place à un sentiment de résignation dans la foule, composée en grande majorité de Blancs endimanchés. "Je pense que McCain ne s'est pas suffisamment battu contre Barack Obama. Même notre fils de 14 ans préfère Obama", regrettait Dan, un solide gaillard à moustache qui s'identifie à "Joe le plombier", cet Américain moyen devenu la mascotte de John McCain.

Commenter cet article

  • Gerardclermont : Quel belle soirée ! Respect au nouveau président et à ce perdant fair play. Quelle leçon pour la mauvaise perdante de l'élection française, elle devrait prendre des cours. Espérons la réussite pour le nouveau président car ce ne sera pas facile!

    Le 05/11/2008 à 16h13
  • Angeli : Toutes mes lumineuses salutations a BARAK OBAMA

    Le 05/11/2008 à 15h55
  • Titideparis : Remarquable attitude de MAC CAIN qui appelle à l'unité du pays, Ya pas, encore le partiotisme qui fait la grandeur de ce pays. Quand on a entendu en France des responsables politiques qui plus est candidat à la présidentielle appeler à la rebellion voire à l'émeute contre un adversaire élu on ne peut qu'envier les américains qui une fois de plus nous laisserons sur le carreau.

    Le 05/11/2008 à 15h34
  • Soleil : UNE GRANDE PREUVE D'INTELLIGENCE, LE MONDE ENTIER EN A BESOIN.

    Le 05/11/2008 à 13h12
  • Pauline : Comme quoi le malheur des uns fait le bonheur des autre...

    Le 05/11/2008 à 13h05
      Nous suivre :
      L'information secoue Twitter : Hello Kitty n'est pas un chat !

      L'information secoue Twitter : Hello Kitty n'est pas un chat !

      logAudience