En poursuivant votre navigation, vous acceptez l'utilisation de cookies à des fins statistiques et de personnalisation. En savoir plus
×
ARCHIVES
DOSSIER : Cuba sans Castro

Obama fait un pas, Fidel Castro veut la fin du "blocus"


le 14 avril 2009 à 10h10
Temps de lecture
3min
fidel castro cuba

Fidel Castro / Crédits : TF1/LCI

A lire aussi
AmériquesLe président américain lâche du lest, en levant une partie des restrictions, notamment financières, envers le régime communiste. Réponse du Lider Maximo : "Cuba ne demande pas l'aumône".
 


Depuis 1962, les Etats-Unis imposent un embargo unilatéral à Cuba, sauf pour les produits alimentaires et pharmaceutiques. Cet embargo est régulièrement dénoncé par les Nations unies. Lors de sa campagne, Barack Obama avait fait de la détente avec le régime communiste l'une des priorités de sa politique étrangère. La levée des sanctions en faisait partie. Lundi, le président américain a mis, à très petite dose, ses promesses à exécution.
 
Il a en effet ordonné la levée des restrictions sur les voyages et les transferts d'argent des Américano-Cubains vers leur pays d'origine. Ils pourront désormais voyager à Cuba et envoyer de l'argent à leurs proches restés sur l'île sans limitation. Ces nouvelles règles, qui ne nécessitent pas l'accord du Congrès, concerneraient près de 1,5 million d'Américains dont un membre de la famille vit à Cuba. Il reste cependant interdit d'envoyer de l'argent à des membres du régime castriste ou de l'armée.
 
La Maison-Blanche promet qu'elle continuera à alléger l'embargo si elle note des avancées démocratiques à Cuba. "Barack Obama voudrait que le peuple cubain ait plus de libertés. Il y a les mesures qu'il peut prendre, et qu'il a prises aujourd'hui. Mais il n'est pas la seule personne dans cette équation", explique Robert Gibbs, le porte-parole du président américain.
 

"Cuba ne doute pas de la sincérité d'Obama" 


La réponse de Cuba n'a pas tardé. Elle est venue de Fidel Castro. S'il n'est plus au pouvoir depuis février 2008 après avoir passé la main à son frère Raul Castro en raison de ses problèmes de santé, le Lider Maximo garde une influence considérable. Refusant toute "aumône", il exige "la fin du blocus". "Du blocus, qui est la plus cruelle des mesures, on n'a pas dit un mot", assène-t-il dans un article publié sur le site internet officiel Cubadebate.
 
Néanmoins, dans un souci de détente réciproque, il souligne également que "Cuba n'accuse pas Obama des atrocités commises par d'autres gouvernements des Etats-Unis et ne doute pas de sa sincérité et de sa volonté de changer la politique et l'image des Etats-Unis".

Commenter cet article

  • Sniper : Il est temps que sa change, le peuple souffre !!! Il y a tellement de potentiel d'investissement sur cette Iles paradisiaque!

    Le 17/07/2009 à 18h59
  • Maria : Il est grand temps que l.on donne la liberté à tous les cubains. Cette île est une prison en soi.ils ont le droit de vivre comme tous les autres. ils sont exploités et supersurveillés. ils devraient pouvoir se procurer un passeport l' accès à la résidence permanente pour le Canada. mais leurs salaires ne leur permette pas Savez-vous que actuellement, aucun cubain ne peut s'en sortir contrairement à beaucoup d'autres pays. Nous ne pouvons même pas les aider. il y a un médecin cubain pour 30 personnes à cuba. iC'est beaucoup de diplomésl qu'on aurait bien besoin ici. Et que dire des personnes qui veulent vivre ensemble ici au canada. les cubains doivent faire tout eux-mêmes mais comment ils n'ont pas d'argent pour les démarches et nous ici au canada nous ne pouvons pas le faire pour eux. À 20 ou 25$ par mois, c'est à peine pour se nourrir!!!!!! il faut que ¸ça change c'est urgent,les cubains sont des gens chaleureux et ils méritent tout autant que quiquonque de vivre je dis bien vivre comme des êtres humains de plus c'est un droit fondamental que de vivre là ou on le désire l Les droits de la personne ça s'applique pour tous le monde. Cuba est encore à part de tout le reste du monde. même le courrier est surveiller le courrier international n'existe même pas à Cuba. Beaucoup de courrier partant du Canada n'arriive jamais à Cuba. J'ai moi-même envoyé des photos de famille que ne sont jamais arrivées. Et que dire des interurbains! Les frais sont onéreux impossible à imaginer pour 10$ ailleurs dans le monde on peut parler 30 minutes à 1 heure. pas à Cuba , du Canada à Cuba 30 minutes coutent presque 100$. Les dirigants de Cuba font tout pour que Cuba reste isolé dans sa misère. De plus même les courriels sont surveillés et plusieurs n'arrivent même pas à destination, tous les courriels sont surveillés et/ou détruits à partir du serveur de la Havane ! ! mais faites quelque chose un peuple opprimé qui a autant droit de vivre que vous et moi .. merci

    Le 01/06/2009 à 18h09
  • Pierre p : Laisser les gens dans les ruine et les monuments se dégrader ce n'est pas glorieux, il faut que cela cesse. Il y a une culture, l'éducation est bonne. Tout cela pourquoi, parceque les gens se sont révoltés contre des abus, c'est tragique, la liberté qu'en feraient ils si les conditions de vie ne s'améliorent pas...

    Le 25/05/2009 à 13h49
  • Niassou : I l, est temps de stoper se blocus, pour que cuba redevienne cuba, et que les cubain retrouvent leurs liberté, viva cuba viva cuba libre

    Le 14/04/2009 à 21h40
  • Maibelys : A tous ceux qui parle de Cuba comme d'une dictature, Avez vous déjà mis les pieds à Cuba? Avez vous demander aux Cubains se qu'il pense de leur leader Maximo? Bref arreter de juger sans savoir, à Cuba il n'y a pas eu plusieurs centaine de morts cet hiver comme dans notre belle démocratie.

    Le 14/04/2009 à 20h32
      Nous suivre :
      Ces pandas ne veulent vraiment pas prendre leurs médicaments

      Ces pandas ne veulent vraiment pas prendre leurs médicaments

      logAudience