En poursuivant votre navigation, vous acceptez l’utilisation de cookies à des fins statistiques et de personnalisation. En savoir plus
×
ARCHIVES

D'autres jeunes filles victimes du bourreau de Jaycee ?


le 16 septembre 2009 à 09h19
Temps de lecture
3min
philipp garrido

Philipp Garrido, le ravisseur présumé de Jaycee Dugard / Crédits : Reuters

À lire aussi
AmériquesDe nouvelles fouilles ont été entreprises chez Phillip Garrido. Les policiers ont observé des similitudes entre le cas de Jaycee et ceux d'adolescentes disparues dans les années 80.

La police californienne a lancé mardi de nouvelles fouilles dans la propriété de Phillip Garrido, le bourreau présumé de Jaycee Dugard, en lien avec deux enlèvements non élucidés dans la région de San Francisco à la fin des années 80. Comme au cours des recherches précédentes, les policiers ont investi non seulement la maison de Garrido, mais aussi la maison voisine : c'est dans le jardin de cette dernière que les enquêteurs avaient découvert, le 30 août, un morceau d'os. Les analyses ont établi depuis que ce fragment, dont la datation est encore en cours, était "probablement humain".

Les policiers cherchent un lien éventuel entre Phillip Garrido et les disparitions de Michaela Garecht, enlevée en 1988 dans une épicerie d'Hayward à l'âge de 9 ans, et d'Ilene Misheloff, enlevée en 1989 à Dublin alors qu'elle avait 13 ans. La police d'Hayward a observé de nombreuses "similitudes" entre les enlèvements de Jaycee et de Michaela, au rang desquelles "l'apparence physique et l'âge des victimes, le mode d'enlèvement, en plein jour et dans un lieu public, et une description similaire du véhicule" utilisé. La description du véhicule est également l'élément qui pourrait lier Phillip Garrido à la disparition d'Ilene Misheloff.

Le lourd passé de Phillip Garrido

"A ce stade, nous ne pouvons pas dire que les Garrido sont des suspects certains dans ces affaires. Mais nous ne pouvons pas les écarter", a précisé un porte-parole de la police de Dublin. "Phillip Garrido n'était pas en prison au moment de la disparition d'Ilene, il avait été libéré quelques mois plus tôt".

En 1977, Phillip Garrido avait été condamné à 50 ans de prison pour l'enlèvement et le viol, en 1976, d'une employée de casino à Reno, avant de bénéficier d'une libération conditionnelle en 1988. Avant d'enlever Jaycee Dugard en 1991, il avait également drogué puis violé, en 1972, une adolescente de 14 ans à Antioch, mais les poursuites contre lui avaient été abandonnées.

La mère de Michaela Garecht, Sharon Murch, a fait le déplacement à Antioch. "Je sais que si Jaycee Dugard a pu être retrouvée vivante et rentrer chez elle après 18 ans, ma fille peut être retrouvée vivante et rentrer chez elle" aussi, a-t-elle déclaré à la presse. Avant de lancer cet appel : "Michaela, si tu es quelque part, nous t'aimons, tu nous manques et il n'y a rien qui a pu changer cela au cours des vingt dernières années".

D'après agence

Commenter cet article

  • V : Relâcher ce genre d'individu et le laisser libre à nouveau dans notre société, c'est comme lâcher un fauve en ville. IL faudrait mettre en place un système, comme par exemple mettre une puce à l'intérieur du corps humain, qu'il pourrait bien sure ne pas enlever, pour surveiller à distance tout ses faits et gestes. Ont se doute très bien que ce genre d'individu va certainement recommencer, mais apparemment tout le monde s'en fiche! les prisons sont pleines, pas assez de psy. Sa reviendrait trop cher pour notre société, de mettre en place tous les moyens qu'il faudrait pour que nous citoyens soit en sécurité; alors ont préfère laisser continuer, ont les relâches et sa récidives, et sa viole et tue à nouveau.

    Le 17/09/2009 à 10h02
  • Mc allier : Pauvres enfants et surtout une pensée pour les parents de ces disparues !

    Le 16/09/2009 à 11h52
  • Eric : On se plaint du laxisme de la justice française, mais la justice américaine ne fait guère mieux : un violeur multirécidiviste, condamné à 50 ans de prison et libéré au bout de 12 ans...

    Le 16/09/2009 à 11h09
      Nous suivre :
      LCI privée de passage en gratuit : "Je veux vous dire ma colère et ma tristesse"

      LCI privée de passage en gratuit : "Je veux vous dire ma colère et ma tristesse"

      logAudience