En poursuivant votre navigation, vous acceptez l’utilisation de cookies à des fins statistiques et de personnalisation. En savoir plus
×
ARCHIVES

L'étudiante de Yale "emmurée" a été étranglée

Edité par
le 15 septembre 2009 à 16h45
Temps de lecture
3min
annie_le étudiante yale

Photo principale du groupe de soutien pour Annie Le sur Facebook / Crédits : DR

À lire aussi
AmériquesL'autopsie est formelle : l'étudiante dont le corps a été retrouvé "emmuré" dans un laboratoire de la faculté de médecine, est morte étranglée.

La police scientifique du Connecticut  a annoncé mercredi que Annie Le, l'étudiante de l'université de Yale dont le corps a été retrouvé "emmuré" dans un laboratoire  de la faculté de médecine, est morte étranglée. "La cause de la mort est l'asphyxie par compression du cou", a indiqué une  porte-parole des autorités médico-légales du Connecticut à la lecture des résultats de l'autopsie du corps de Annie Le. Sa dépouille a été retrouvée dimanche dissimulée dans une cloison qui avait  été dévissée, puis revissée.

Annie Le, 24 ans, avait été portée disparue depuis le 8 septembre. Elle  aurait dû se marier dimanche avec un étudiant de l'université Columbia de New  York. Sa mort a suscité une vive émotion au sein de la communauté  américano-asiatique de l'université, dont elle était issue. L'étudiante avait été filmée dans la matinée du 8 septembre par les caméras  de surveillance de l'université en train d'entrer dans un bâtiment consacré à la  recherche médicale, mais aucune caméra ne l'avait filmée en train d'en  ressortir.

"Excédé par la façon dont Annie traitait les souris"

Mardi, la police locale et des agents de la police fédérale (FBI) ont  perquisitionné le logement d'un technicien de laboratoire, Raymond Clark, situé  à Middletown (Connecticut, nord-est). M. Clark n'a pas été inculpé, mais la  police a relevé ses empreintes génétiques qui seront comparées à celles trouvées  dans le laboratoire. "M. Clark a été emmené dans les locaux de la police dans le cadre de  l'enquête pour homicide", indique un communiqué de la police qui l'a relâché tôt  mercredi. "Si nous trouvons une preuve qui nous décide à le re-convoquer, nous le  re-convoquerons. Mais, pour le moment, nous ne pouvons pas le retenir", a ajouté Jessica Mayorga, porte-parole de la police de New Haven, la ville dans laquelle  se trouve Yale.

M. Clark est considéré pour le moment comme une "personne d'intérêt". Le quotidien populaire new-yorkais Daily News a rapporté que Raymond Clark  était excédé par la façon dont Annie Le traitait les souris de laboratoires lors de ses expériences scientifiques. Elle aurait promis de suivre plus scrupuleusement les protocoles scientifiques s'appliquant à ces expériences. "Les enquêteurs se demandent si Clark était frustré, si son agacement se  serait transformé en haine", écrit l'éditorialiste Michael Daly dans le Daily  News. Certains médias du Connecticut ont également affirmé que M. Clark a échoué  au détecteur de mensonges auquel la police l'a soumis mardi et qu'il aurait des  écorchures sur les bras.   

(D'après agence)

Commenter cet article

  • Tonton : C'est bien pourquoi " "emmureé " est entre parenthèses...

    Le 17/09/2009 à 10h43
  • Paul : Avec cette article, cette affaire est présentée différemment que précédemment. Et puis, ce n'est pas "emmuré" mais cachée derrière une cloison.

    Le 17/09/2009 à 05h00
  • Zepp : Sandrine - je ne sais pas combien il prendra mais le Connecticut a encore la peine de mort..... Enfin elle n'est jamais prononcee; j'espere qu'il vont le mettre au trou pour long (si c'est lui), qu'il en bave, car etrangler quelqu'un dans ce qui ressemble a un guet-a-pen, il faut en vouloir.... le pire c'est qu'on sait maintenant qu'il avait ete accuse de viol en 2003, mais pas poursuivi...... et moi j'avais meme mentionnee a des collegues son aggressivite envers les femmes..... ca fait froid tout ca...

    Le 17/09/2009 à 03h07
  • SANDRINE : Jonh Duff, tu ne sais pas lire !!!! merci Zepp pour ton commentaire.... J'espere que le coupable sera severement puni mais je n'en doute pas; La ou en France le coupable peut etre condamne a meme pas dix ans, en amerique, il risque la perpetuite.

    Le 17/09/2009 à 02h06
  • Zepp : John duff, faut arreter, Annie Le etait dans une conduite d'aeration, la ou l'air est extrait (dans une animalerie, et elle etait tres petite.... pas besoinde tout casser.... ), Le coup d'accuser Annie de maltraitance de souris est grotesque, ca ne se passe pas comme ca, on ne fait ce qu'on veut surtout dans cette animalerie, c'est TRES stricte. Enfin je suis moyennement surpris de cette defense: je suis chercheur a Yale, Ray a bosse dans mon labo, j'avais d'ailleurs fait des commentaires sur son attitude "inappropriee" et le fait qu'il ne faisait pas son travail..... et sa fiancee, c'est notre techicienne animaliere.... ca calme tout ca.

    Le 17/09/2009 à 00h16
      Nous suivre :
      Crash du MH17 : une bagarre éclate au Parlement ukrainien

      Crash du MH17 : une bagarre éclate au Parlement ukrainien

      logAudience