En poursuivant votre navigation, vous acceptez l'utilisation de cookies à des fins statistiques et de personnalisation. En savoir plus
×
ARCHIVES

Obama rend hommage aux victimes de Fort Hood

Edité par
le 10 novembre 2009 à 22h36
Temps de lecture
3min
[Expiré] [Expiré] obama

Crédits : AFP

A lire aussi
AmériquesDans son hommage mardi aux 13 victimes de la fusillade sur la base militaire texane, le président américain a souligné qu'aucune religion ne pouvait justifier ces actes "meurtriers et lâches".

Moins d'une semaine après le drame, le président américain Barack Obama a rendu hommage mardi sur la base militaire de Fort Hood, au Texas, aux 13 victimes de la fusillade de jeudi, soulignant qu'aucune religion ne pouvait justifier ces actes "meurtriers et lâches".
 
Le président américain, accompagné de son épouse Michelle en robe noire, est arrivé sur fond de cornemuses pour écouter l'hymne américain joué par un orchestre militaire. Un immense drapeau américain tendu derrière lui, Barack Obama s'est adressé aux familles des victimes, aux soldats blessés et aux 15.000 personnes présentes, selon l'armée américaine. Au pied de la tribune, chaque victime était représentée par une paire de bottes, un fusil dedans, un casque sur la crosse, une plaque d'identification et une photo sur fond de bannière étoilée, selon la tradition militaire américaine. "Il peut être difficile de comprendre la logique pervertie qui a conduit à cette tragédie. Mais nous savons la chose suivante (...) : Aucun Dieu juste et aimant ne considère ces actes de façon favorable", a ainsi déclaré Barack Obama. "Et pour ce qu'il a fait, nous savons que le meurtrier sera jugé, dans ce monde et dans le suivant", a-t-il ajouté, rendant par ailleurs un hommage ému et personnel à chacune des 13 personnes tuées.

"Tragédie douloureuse"
 
Le président américain a aussi dit l'incompréhension devant la tuerie de jeudi attribuée au commandant Nidal Hasan, un psychiatre d'origine palestinienne. "Nous sommes en temps de guerre. Pourtant ces Américains ne sont pas morts sur un champ de bataille étranger. Ils ont été tués ici, sur le sol américain, au coeur même de cette grande communauté américaine. C'est ce qui rend cette tragédie encore plus douloureuse et encore plus incompréhensible", a-t-il dit.
 
Dans une interview accordée lundi soir à ABC, le président Obama s'était demandé si le commandant Nidal Hasan, l'auteur de la tuerie qui a fait également 42 blessés, avait "agi en tant qu'individu" ou s'il existait "une palette d'acteurs plus large".  Le FBI, la police fédérale américaine, a indiqué lundi que ce psychiatre de l'armée d'origine palestinienne et âgé de 39 ans avait été en contact fin 2008 avec une personne faisant l'objet d'une enquête antiterroriste mais que "rien de négatif n'avait été trouvé". Selon les premières conclusions de l'enquête, le suspect semble avoir agi seul à Fort Hood, mais la police n'exclut pas la possibilité qu'il ait voulu perpétrer un attentat suicide.

Commenter cet article

  • 61clementine : Il est clair qu' "AUCUNE RELIGION NE PEUT JUSTIFIER CES ACTES MEURTRIERS ET LÂCHES" A méditer "grave" !!!

    Le 11/11/2009 à 00h49
      Nous suivre :
      Le club de football de Valence aurait-il plagié Batman ?

      Le club de football de Valence aurait-il plagié Batman ?

      logAudience