En poursuivant votre navigation, vous acceptez l'utilisation de cookies à des fins statistiques et de personnalisation. En savoir plus
×
ARCHIVES
DOSSIER : Séisme en Haïti

Les forces américaines au chevet d'Haïti

Edité par
le 16 janvier 2010 à 07h45
Temps de lecture
3min
Un hélicoptère américain lors d'une opération d'évacuation

Un hélicoptère américain lors d'une opération d'évacuation / Crédits : K. Betancur / Reuters

A lire aussi
Amériques L'armée américaine est très présente en Haïti, avec le déploiement de milliers de soldats, de navires de guerre dont un porte-avions nucléaire, et d'équipes médicalisées rompues aux situations de crise.

Les Etats-Unis ont mis en place un puissant dispositif militaire en Haïti pour aider les victimes du séisme. Barack Obama avait promis dès mercredi matin une réaction des Etats-Unis "rapide, coordonnée et ferme" et Washington a débloqué une première tranche de 100 millions de dollars d'assistance. Cette présence américaine massive est particulièrement visible dès l'aéroport de Port-au-Prince. En vertu d'une convention signée avec le gouvernement haïtien, les Etats-Unis ont été officiellement chargés de le faire fonctionner. Il reste désormais ouvert 24 heures sur 24 et peut accueillir 90 avions par jour. Les parachutistes de la 82e division aéroportée de l'armée américaine ont pris le contrôle de l'aéroport Toussaint Louverture où ils débarquent du matériel lourd, sous les yeux de centaines d'Haïtiens et d'étrangers espérant quitter cet enfer. 

La France proteste

Petit accroc toutefois au sujet de cette "mainmise" américaine, la France a protesté officiellement auprès des Etats-Unis à propos de leur gestion de l'aéroport de Port-au-Prince, où un avion-hôpital français a été empêché d'atterrir, a déclaré samedi le secrétaire d'Etat à la Coopération, Alain Joyandet. L'avion-hôpital français n'a pas se poser en raison de l'engorgement du site par des dizaines d'appareils transportant des sauveteurs ainsi que des secours.

Retrouvez notre sossier sur le séisme en Haïti Au cours des dernières 48 heures, le Commandement militaire américain Sud (SOUTHCOM), dont dépend Haïti, a établi sur place une "force spéciale" dirigée par le général Ken Keen. Quelque 4200 militaires américains sont actuellement sur la zone et 6300 troupes supplémentaires devraient rejoindre le théâtre des opérations d'ici lundi. Les forces américaines travaillent en collaboration avec la Mission de stabilisation de l'ONU en Haïti (Minustah) et les organisations internationales et locales.

Les missions des militaires américains

Trois missions principales leur ont été assignées : tenter de retrouver d'éventuelles victimes ensevelies sous les décombres et soigner celles qui en ont besoin, distribuer l'aide humanitaire et évaluer les dégâts causés par la puissante secousse de magnitude 7. Les Etats-Unis ont ainsi annoncé la distribution prochaine de 600.000 rations quotidiennes de nourriture et de 100.000 litres d'eau, grâce à l'arrivée du porte-avions Carl Vinson, d'où sont organisées des rotations de vivres par hélicoptères.

Au total, 24 hélicoptères assurent des opérations de secours, dont 19 embarqués sur le porte-avions USS Vinson. Le destroyer USS Higgins est également sur place. Plusieurs autres bâtiments sont en route vers les eaux haïtiennes, dont le navire-hôpital américain USNS Comfort, attendu jeudi avec quelques 600 personnels médicaux. Un hôpital de campagne "léger" et "modulable", conçu pour répondre aux besoins médicaux dans les zones de combat et lors des catastrophes naturelles, doit arriver dimanche. Cette unité médicale avait été utilisée à La Nouvelle-Orléans après le passage dévastateur du cyclone Katrina en 2005. Les opérations militaires interviennent en soutien de l'USAID, l'agence gouvernementale américaine d'aide au développement, qui chapeaute l'aide des Etats-Unis à Haïti.

Commenter cet article

  • yannlux : Taf1976: l'armée. Ca sert a tout et devrait etre une priorité budetaire.

    Le 16/01/2010 à 20h41
  • humanoide56 : Les Usa ont plus que raison de prendre les choses en main, l'humanitaire est prioritaire, les journalos j'ai un doute sur leur motivations de priorités malsaines. Quant à la gestion de crise américaine, puissent-ils endigués ce que nous avons oublié de faire : de stopper la corruption d'état, donc complices de fait

    Le 16/01/2010 à 20h04
  • taf1976 : Oui mais pour protéger les secours,vous proposez quoi????

    Le 16/01/2010 à 19h46
  • inspatatrac : A tous les francais qui nous repetent en permance que l'armee ca ne sert a rien...voila a quoi ca sert. Ca sert a de nombreuses autres choses..mais ca n est pas le sujet ici. Il s agit de sauver le maximum de personnes voila le sujet...

    Le 16/01/2010 à 19h14
  • yannlux : La puissance americaine en action et comme on l'aime. De bel ouvrage, qui ne font que justifier les besoins d'une armée forte et mobilisable tout temps a tout instant. Pour ceux qui se demande a quoi sert un budget militaire, c'est ca aussi.

    Le 16/01/2010 à 17h55

      Wimbledon : tenues féminines, Nike a vu trop court

      logAudience