En poursuivant votre navigation, vous acceptez l'utilisation de cookies à des fins statistiques et de personnalisation. En savoir plus
×
ARCHIVES

Abby, 16 ans, ne finira pas son tour du monde à la voile en solitaire

Edité par
le 11 juin 2010 à 08h38
Temps de lecture
3min
[Expiré] [Expiré] Abby-Sunderland voile

Crédits : AFP/L.Gizara

A lire aussi
AmériquesLa jeune Américaine de 16 ans avait commencé en janvier un tour du monde à la voile en solitaire depuis la Californie. Jeudi, elle avait déclenché ses balises de détresse dans l'océan Indien. Elle a été retrouvée saine et sauve vendredi sur son voilier qui a démâté.

L'aventure est terminée pour Abby. Mais au moins, "Elle va bien, son voilier flotte et elle est à bord". Jeudi, la jeune fille de 16 ans en perdition dans les Terres australes et antarctiques françaises avait déclenché ses balises de détresse alors qu'elle dérivait au sud de l'île Saint-Paul, située à 3.000 km au sud-est de la Réunion. Immédiatement, les secours avaient été déclenchés pour retrouver l'adolescente américaine qui effectuait un tour du monde à la voile en solitaire. Mais tout est bien qui finit bien... ou presque. Le père d'Abby Sunderland a affirmé vendredi matin que l'adolescente avait été retrouvée saine et sauve sur son voilier, le "Wild Eyes" ("Les yeux sauvages"), un voilier de 12 mètres désormais privé de gréement et donc de voile (le voilier ne peut plus naviguer). "C'est une nouvelle fantastique." En revanche, c'en est fini de son tour du monde débuté en janvier depuis la Californie. Le navire parti à sa recherche "va recueillir" la jeune fille. Il s'agit d'un bateau de pêche, un patrouilleur des Affaires maritimes de la Réunion, qui devaait être sur zone sous 24h.

Le père de la jeune aventurière avait raconté au blogueur Pete Thomas (www.petethomasoutdoors.org) qu'il était en train de parler à sa fille au téléphone jeudi matin lorsque la connexion a brusquement été interrompue. Une heure plus tard, avait-il poursuivi, les garde-côtes australiens l'avaient appelé pour l'avertir que les balises de détresse du navire de sa fille avaient été activées. L'une de ses balises est arrimée soit à une combinaison de survie, soit à un canot de sauvetage, et doit uniquement être déclenchée lorsqu'une personne est à la mer ou à bord du canot, ont observé les médias américains.
 
Un itinéraire trop risqué d'après le milieu maritime américain
 
La dernière entrée d'Abby Sunderland sur son blog(
http://soloround.blogspot.com/) date de mercredi soir. Elle disait se préparer à affronter une météo difficile, s'attendant à des vents soufflant par rafales "jusqu'à 60 noeuds", soit environ 110 km/h. "Abby dispose de tout l'équipement nécessaire pour surmonter une situation de crise comme celle-ci", avait assuré la famille de la jeune fille sur le blog de la navigatrice.
  
Son périple autour du monde avait été critiqué dans les milieux maritimes américains qui jugeaient son itinéraire trop risqué, notamment la traversée de l'océan Indien, en plein hiver austral. Le frère de la jeune Américaine, Zac Sunderland, avait également effectué l'an dernier un tour du monde à la voile, en solitaire et sans assistance, en 8 mois, alors qu'il était âgé, lui aussi, de 16 ans (voir la vidéo). Le 15 mai dernier, une jeune Australienne de 16 ans, Jessica Watson, avait été accueillie en héroïne dans son pays après un tour du monde en 210 jours, dans les mêmes conditions. Elle était entrée dans l'histoire comme la plus jeune navigatrice ayant réussi un tel exploit.

Commenter cet article

  • titou9510 : Elle a pas fait le Tour du Monde mais elle a fait un sacré bout de chemin tout de même. Félicitations!

    Le 14/06/2010 à 08h53
  • nancysouslaneig : Oui, tu as la vie devant toi. Ne brule pas les étapes sous pretexte que tu as 16 ans. La vie est devant toi, alors molo et prends gout à ce qui t'arrive au quotidien. Ne brule pas les étapes. Je suis avec toi.

    Le 11/06/2010 à 21h59
  • nancysouslaneig : Et franchement tu as raison. Tes parents auraient été inconscients de te laisser partir.

    Le 11/06/2010 à 21h56
  • madamepatates : Moi je lui dis bravo

    Le 11/06/2010 à 20h09
  • liefaen : Vous naviguez? Je suis sûr que non parce que de, de l'expérience, on peut en avoir une certaine quand on commence à naviguer des l'enfance...

    Le 11/06/2010 à 19h29
      Nous suivre :
      ZapNet - Noël : c'est quoi ces animaux aux mains d'humains ?!

      ZapNet - Noël : c'est quoi ces animaux aux mains d'humains ?!

      logAudience