En poursuivant votre navigation, vous acceptez l'utilisation de cookies à des fins statistiques et de personnalisation. En savoir plus
×
ARCHIVES

Obama déclare la guerre à Al-Qaïda au Yémen

Edité par
le 30 octobre 2010 à 08h49
Temps de lecture
4min
Dispositif explosif dissimulé dans une imprimante, et expédié aux Etats-Unis (30/10/2010)

Dispositif explosif dissimulé dans une imprimante, et expédié aux Etats-Unis (30/10/2010) / Crédits : TF1/LCI

A lire aussi
Amériques Après une alerte terroriste lancée pour des colis suspects destinés à des organisations juives américaines, contenant semble-t-il des explosifs, et qui auraient été expédiés du Yémen, Barack Obama se dit déterminé à "détruire" Al-Qaïda au Yémen.

Il a suffi de deux colis suspects. Deux colis à destination des Etats-Unis, et contenant des explosifs. Ils ont été saisis vendredi au Royaume-Uni et à Dubaï, accréditant la thèse d'une menace terroriste contre le territoire américain. Plusieurs appareils de fret ont été fouillés après des informations recueillies par les services du renseignement des deux pays sur ces deux paquets en provenance du Yémen. L'enquête est en cours, mais le fait que les paquets aient été expédiés de ce pays oriente les soupçons vers la branche d'Al-Qaïda dans la péninsule arabique, qui a déjà tenté de s'en prendre aux Etats-Unis, en particulier lors d'un attentat raté à l'explosif contre un avion de ligne le jour de Noël 2009, mené par un jeune Nigérian.

La ministre britannique de l'intérieur, Theresa May, a d'ores et déjà confirmé que le paquet intercepté à l'aéroport d'East Midlands, au centre de l'Angleterre, "contenait effectivement du matériel explosif" en ajoutant qu'une enquête était en cours pour savoir s'il s'agissait d'un engin explosif susceptible de fonctionner. La police de Dubaï a fait savoir de son côté que le colis qu'elle avait intercepté contenait un explosif relié à une carte sim de téléphone portable, un ensemble "portant l'empreinte d'organisations terroristes comme celle d'Al-Qaïda". Quant aux autorités yéménites, qui ont lancé une chasse aux colis suspects après cette alerte, elles ont annoncé en avoir saisi 26, et avoir interpellé des employés des compagnies de transport aérien et de la division cargo de l'aéroport international de Sanaa. On ignore encore toutefois si des dispositifs explosifs étaient contenus dans ces colis, et ce qui est reproché aux employés arrêtés.

S'exprimant depuis la Maison blanche, le président américain, évoquant "une menace terroriste crédible" contre les Etats-Unis, a annoncé que la sécurité serait renforcée aussi longtemps que nécessaire en réponse à cet incident. Il a précisé que les colis étaient adressés "à des lieux de culte juifs, à Chicago", son fief électoral, où il est censé passer la nuit de samedi à dimanche, dans le cadre d'une ultime tournée avant les législatives de mardi. Et il s'est dit déterminé à "détruire" l'organisation terroriste accusée d'être à l'origine de l'envoi de ces paquets.

Des "centaines" de combattants au Yémen

Al-Qaïda au Yémen est devenue une cible privilégiée des Etats-Unis depuis l'attentat raté de Noël dernier. Lundi, le ministre yéménite des Affaires étrangères, Abou Bakr al-Kourbi, avait assuré que le réseau disposait de "centaines" de combattants au Yémen. "Nous continuons à renforcer notre coopération avec le gouvernement yéménite afin de déjouer de nouveaux attentats et de détruire la branche d'Al-Qaïda", dans la péninsule arabique, a affirmé Obama, en précisant que son conseiller pour l'anti-terrorisme, John Brennan, avait parlé au président du Yémen, Ali Abdallah Saleh.

Selon la Maison blanche, Barack Obama avait été tenu au courant dès jeudi soir de cette "éventuelle menace terroriste" visant les Etats-Unis. Cette dernière a pris une dimension mondiale vendredi avec des alertes lancées à Dubaï, en Europe et aux Etats-Unis. Les colis suspects semblent contenir de la penthrite, un explosif très puissant, utilisé lors de l'attentat raté de Noël, rapportaient les médias américains. Le paquet intercepté au Royaume-Uni comprenait une imprimante dont la cartouche semble avoir été modifiée pour dissimuler l'explosif, selon la chaîne ABC qui cite des responsables américains. Le colis de Dubaï contenait des téléphones portables et des composants s'apparentant à "des détonateurs et une minuterie", selon la même source.

Dans le cadre de procédures de sécurité renforcées, deux avions se trouvant aux aéroports de Philadelphie et de Newark (desservant New York), ont été passés au crible vendredi matin. Quelques heures plus tard, un avion de ligne de la compagnie Emirates en provenance de Dubaï et à destination de New York a été escorté, "par mesure de précaution", par des chasseurs canadiens puis par des F-15 américains. Les sociétés américaines de livraison UPS et Fedex ont annoncé qu'elles mettaient fin à leurs services à partir du Yémen. La ministre britannique de l'Intérieur a annoncé que les autorités britanniques "étudiaient d'urgence de nouvelles mesures de sécurité" pour les avions cargo venant du Yemen, alors que le Royaume Uni a déjà suspendu les vols directs en provenance de ce pays en janvier dernier.

Commenter cet article

  • ericy42000 : 1000% d'accord avec vous !!

    Le 30/10/2010 à 16h27
  • lucien31 : En septembre 2001 il n'y avait pas de campagne électorale aux USA, cela ne leur a pas empêché de perdre deux tours avec plus 3000 morts, Al Qaïda est dangereux pour nous occidentaux, nous ne sommes pas à l'abri de gros attentats en Europe, enfin partout ou il y a des occidentaux. Ce mouvement est dangereux et à ne pas prendre à la légère sans pour autant causer la psychose générale, mais il faut rester extrêmement vigilant.

    Le 30/10/2010 à 16h05
  • raghnard : Si un jour une bombe explose en France, causant des morts, les utopistes et les donneurs de leçons vont peut être s'apercevoir qu'il ne faut jamais baisser les bras face aux terrorismes.

    Le 30/10/2010 à 15h20
  • lappibus : Quoi de plus normal pour un prix Nobel de la Paix que de déclarer la guerre ...

    Le 30/10/2010 à 13h54
  • canouh : ................ tres bonne analyse !!!!!!!!! juste !!!!!!!!!!

    Le 30/10/2010 à 11h11

      L'EuroShow #11 : Nainggolan, le paquet de cigarettes de la discorde pour les Belges ?

      logAudience