En poursuivant votre navigation, vous acceptez l’utilisation de cookies à des fins statistiques et de personnalisation. En savoir plus
×
ARCHIVES
DOSSIER : Élections USA 2012

Barack Obama reçoit Aung San Suu Kyi à la Maison blanche


le 20 septembre 2012 à 10h23 , mis à jour le 24 septembre 2012 à 10h07.
Temps de lecture
3min
À lire aussi
AmériquesLe président américain a reçu mercredi pour un entretien privé dans le bureau ovale de la Maison blanche l'opposante birmane Aung San Suu Kyi, qui s'est également vu décerner la médaille du Congrès.

Aung San Suu Kyi, l'opposante birmane, a reçu mercredi la médaille du Congrès, la plus haute récompense du parlement américain, pour son combat en faveur de la démocratie. Barack Obama l'a reçue pour un entretien privé dans le bureau ovale de la Maison blanche. Elle a été accueillie avec les honneurs au Capitole. "C'est un des jours les plus émouvants de ma vie. Etre là face à une chambre sans division, une chambre unie pour accueillir une étrangère venue d'un pays lointain", a déclaré l'opposante, qui a passé dix-sept années de sa vie en résidence surveillée avant d'être libérée en novembre 2010.
 
A la Maison blanche, Aung San Suu Kyi a bénéficié d'égards normalement réservés aux chefs d'Etat et de gouvernement. Mais la présidence a limité l'accès des médias à la rencontre entre les deux prix Nobel de la paix - 1991 pour Aung San Suu Kyi, 2009 pour Barack Obama.  Seuls les photographes de presse ont été brièvement autorisés à pénétrer dans le Bureau ovale. Les télévisions et la presse écrite ont été tenues à l'écart.

Visite historique
 
Au Congrès, où la secrétaire d'Etat Hillary Clinton était présente, Aung San Suu Kyi a relevé la présence dans l'assistance d'un ministre représentant le président birman Thein Sein et le nouvel ambassadeur de Birmanie à Washington. L'opposante y a vu le succès des réformes entreprises depuis dix-huit mois par Thein Sein, qui ont abouti à un assouplissement des sanctions occidentales contre la Birmanie. Dans la journée, le Trésor a levé les sanctions financières qui pesaient contre Thein Sein et le président de la chambre basse du parlement birman, Shwe Mann. Thein Sein se rendra la semaine prochaine à New York pour l'Assemblée générale des Nations unies, où il devrait rencontrer des responsables du gouvernement américain.
 
La chef de file de l'opposition birmane effectue depuis mardi une visite historique de deux semaines aux Etats-Unis, nouvelle étape dans la normalisation des relations entre les deux pays.

Commenter cet article

      Nous suivre :
      Transport aérien : y a-t-il des régions trop risquées à survoler ?

      Transport aérien : y a-t-il des régions trop risquées à survoler ?

      logAudience