En poursuivant votre navigation, vous acceptez l’utilisation de cookies à des fins statistiques et de personnalisation. En savoir plus
×
ARCHIVES

Colombie : Roméo Langlois est libre


le 30 mai 2012 à 20h37 , mis à jour le 30 mai 2012 à 23h12.
Temps de lecture
4min
Le journaliste de France 24, Roméo Langlois, détenu par les Farc, a été libéré le 30 mai 2012, dans un village du sud de la Colombie.

Le journaliste de France 24, Roméo Langlois, détenu par les Farc, a été libéré le 30 mai 2012, dans un village du sud de la Colombie. / Crédits : AFP

À lire aussi
AmériquesLe journaliste de France 24, Roméo Langlois, détenu par les Farc depuis un mois, a été libéré mercredi soir. L'Elysée a aussitôt fait part de la "très grande joie" de François Hollande.

La libération de Roméo Langlois était prévue, la mission humanitaire envoyée ce mercredi matin pour le récupérer venait d'arriver dans le village et tout s'est déroulé comme prévu : le journaliste français Roméo Langlois a été libéré par les Farc mercredi dans le sud de la Colombie.

Le correspondant de France 24 avait été enlevé les guerilleros des Farc le 28 avril dernier. "C'est un moment de très grande joie et je m'associe pleinement au bonheur et au soulagement de sa famille, de ses proches ainsi que de la rédaction de France 24", a commenté le président français cité dans un communiqué. "Je souhaite remercier chaleureusement tous ceux qui ont contribué à cet heureux dénouement et en particulier les autorités colombiennes et le Comité international de la Croix rouge dont l'aide a été précieuse", ajoute-t-il.

Sur des images diffusées par la chaîne latino-américaine Telesur, le reporter, âgé de 35 ans, est apparu souriant au sein d'une foule. Il a déclaré avoir été bien traité pendant sa captivité. Voici ces images :

Sa libération a été confirmée à Paris par la chaîne France 24. "La libération a eu lieu à 13h34 (heure de Bogota, 18h34 GMT) dans la région de Florencia, en présence d'une délégation" comprenant des représentants du Comité international de la Croix-Rouge, de l'ONG "Colombiens et Colombiennes pour la paix" dirigée par l'ex-sénatrice Piedad Cordoba et de Jean-Baptiste Chauvin, émissaire du président François Hollande, précise-t-elle dans un communiqué.

"Un vrai bonheur"

"De le voir sain et sauf, souriant, remis à un envoyé spécial du président de la République, c'est un vrai bonheur", a dit sur la chaîne Alain de Pouzilhac, PDG de l'Audiovisuel extérieur de la France (AEF), qui a rejoint les équipes de France 24 présentes en Colombie depuis plusieurs semaines. "Je note que les Farc ont tenu leur parole", a-t-il ajouté dans un communiqué, dans lequel il remercie le gouvernement colombien, la Croix-Rouge internationale, l'ambassadeur de France en Colombie et le gouvernement français. Sur une vidéo diffusée en début de semaine par Telesur, on voyait Roméo Langlois discuter avec des combattants de la guérilla et se faire soigner une blessure au bras gauche.

Le journaliste avait été enlevé lors d'un accrochage avec une unité anti-drogue de l'armée dans la région de Caqueta, un bastion rebelle dans le sud de la Colombie. Dans un communiqué diffusé dimanche et publié sur www.resistencia-colombia.org, les Farc avaient promis de le libérer ce mercredi. Le cas de l'otage français avait été évoqué dans la journée par le ministre des Affaires étrangères, Laurent Fabius, en conseil des ministres. Le chef de la diplomatie avait émis le souhait "que les Farc tiennent leur engagement de le remettre aujourd'hui dans des conditions neutres et sécurisées", a rapporté la porte-parole du gouvernement, Najat Vallaud-Belkacem.

Les parents de Roméo Langlois : "on y croit maintenant"

Les parents du journaliste de France 24, Roméo Langlois, ont manifesté leur joie après la libération de leur fils, capturé par la guérilla des Farc, assurant sur la chaîne d'information ne "jamais" l'avoir dissuadé de rendre en Colombie. "On est vraiment très heureux, pendant huit jours cela a été difficile, mais  après on a beaucoup été accompagnés, en particulier par les grands reporters de France 24, depuis quasiment le début", a dit le père du journaliste. "On y croit maintenant qu'on le voit. Je croise les doigts depuis le début (..) maintenant on est sûr que c'est fait", a-t-il ajouté. "Je crois qu'il est content de nous retrouver, il nous a envoyé un message disant qu'il lui tarde de nous retrouver tous", a déclaré sa mère, précisant qu'un des frères du journaliste et sa soeur l'attendaient à Bogota. "On est très contents mais il y a d'autres otages, je pense aux familles", a ajouté, très émue, la mère du journaliste qui a également souligné la "bonne coordination" entre tous les protagonistes, le Quai d'Orsay, France 24, les journalistes et le comité de soutien.

Commenter cet article

  • ten75 : Les FARCS ont fait une boulette , car il les soutenait , ou alors c' est dans le feu de l' action et ils ignoraient sa présence

    Le 31/05/2012 à 12h15
  • silver.swan : Vous rigolez ou alors vous êtes un fanatique d'hollande ?!! Il n'a même pas lever le petit doigt !!!

    Le 31/05/2012 à 06h16
  • mariamilla : L'argent est-il vraiment important dans ces moments-là? La vie d'un homme, d'un citoyen français n'est-elle pas plus importante?

    Le 31/05/2012 à 05h40
  • luara : Comme si il y etait pour quelque chose ..n'importe quoi !

    Le 31/05/2012 à 01h17
  • tops7 : Comme d'habitude mais on ne le saura pas!!!

    Le 31/05/2012 à 00h08
      Nous suivre :
      Johnny Hallyday complètement gelé par l'Ice Bucket Challenge !

      Johnny Hallyday complètement gelé par l'Ice Bucket Challenge !

      logAudience