En poursuivant votre navigation, vous acceptez l'utilisation de cookies à des fins statistiques et de personnalisation. En savoir plus
×
ARCHIVES

Film anti-islam : 2 banques américaines peut-être cibles d'une cyberattaque


le 20 septembre 2012 à 10h39 , mis à jour le 20 septembre 2012 à 10h44.
Temps de lecture
3min
JP Morgan Chase.

JP Morgan Chase. / Crédits : TF1/LCI

A lire aussi
AmériquesLes sites des banques américaines Chase, filiale de JPMorgan Chase, et Bank of America, ont peut-être été l'objet d'une attaque informatique mardi et mercredi, après des menaces proférées par un groupe islamique en réaction au film islamophobe "L'Innocence des musulmans".

Mercredi, un groupe américain qui surveille les cyber-menaces pesant sur le secteur financier, le Financial services information sharing and analysis center, a quant à lui relevé son niveau d'alerte, évoquant des "informations crédibles" sur de potentielles cyberattaques contre les institutions financières.

Mercredi, le site de Chase fonctionnait avec une lenteur inhabituelle, signe qu'il avait peut-être été attaqué. Vers 22h45 une journaliste de l'AFP a constaté que la page "chase.com" n'était pas accessible et qu'un message "cette page n'est pas disponible" s'affichait. "Certains clients ont des difficultés à se connecter à chase.com. Nous travaillons à la résolution de ce problème et nous excusons pour la frustration que cela a suscité", a réagi la filiale de JP Morgan Chase dans un communiqué reçu par courriel, sans confirmer ni démentir avoir été victime d'une attaque informatique.

Attaque revendiquée

Un message signé des "Cybers combattants de Izz ad-din Al Qassam" sur le site Pastebin.com expliquait mercredi que l'"opération Ababil a commencé avec BoA (Bank of America, ndlr). La seconde étape a été l'attaque de la plus grande banque des Etats-Unis, la banque 'Chase'. Cette série d'attaques se poursuivra jusqu'à ce que ce film exécrable disparaisse de l'internet".

Le site de Bank of America avait souffert de problèmes similaires mardi. Un porte-parole de Bank of America, interrogé par l'AFP, s'est lui aussi abstenu de confirmer que la banque avait été victime d'une attaque informatique, se contentant de dire que le site "avait été accessible toute la journée même si certains clients avaient pu déplorer une certaine lenteur".

Mardi, le site internet pastebin affichait déjà un message signé des "Cybers combattants de Izz ad-din Al Qassam", affirmant qu'il allait attaquer les sites de Bank of America et du New York Stock Exchange en représailles au film islamophobe "L'Innocence des musulmans" qui a suscité de violentes réactions dans le monde arabo-musulman. "Nous (...) allons attaquer Bank of America et le New York Stock Exchange pour commencer. Ces cibles sont la propriété de capitalistes américano-sionistes. L'attaque commencera à 16h. Elle continuera jusqu'à l'élimination de ce film exécrable", indiquait le groupe. Aucun message visant explicitement JPMorgan Chase n'était toutefois visible sur le site.

Une porte-parole du NYSE a elle aussi refusé de confirmer une cyberattaque, déclarant que la plateforme boursière "ne fait jamais aucun commentaire sur les questions de sécurité". Une source proche du dossier avait assuré à l'AFP qu'aucune faille de sécurité informatique n'avait été relevée mardi au NYSE.

Commenter cet article

      Nous suivre :
      Mort de Margerie : les images de jour de la carcasse du jet privé

      Mort de Margerie : les images de jour de la carcasse du jet privé

      logAudience