En poursuivant votre navigation, vous acceptez l’utilisation de cookies à des fins statistiques et de personnalisation. En savoir plus
×
ARCHIVES

Film anti-islam : les acteurs se disent trahis

Edité par
le 13 septembre 2012 à 16h48 , mis à jour le 19 septembre 2012 à 11h14.
Temps de lecture
3min
Le film de la colère dans le monde musulman

Quatre Américains dont l'ambassadeur en Libye ont été tués dans une attaque contre leur consulat à Benghazi, par des hommes armés protestant contre un film jugé insultant pour l'islam. / Crédits : TF1/LCI

À lire aussi
AmériquesLes participants au film "Innocence of Muslims" ont déclaré que le réalisateur les avait trompés sur ses intentions et avait substitué aux dialogues initiaux des propos islamophobes.

Ils croyaient tourner "Le guerrier du désert", ils apparaissent finalement dans "L'innocence des Musulmans" et ce qui ne devait être qu'un film historique se déroulant dans le désert d'Arabie s'est transformé en brûlot anti-islam aux conséquences dramatiques. Mardi, 80 participants au film (acteurs ou membres de l'équipe du film), se sont exprimés dans le Los Angeles Times pour dire leur désarroi après l'embrasement du Moyen-Orient :  "Nous nous sentons trompés par le producteur. On nous a menti. Nous ne soutenons absolument pas le film et son contenu. Nous sommes choqués par les changements effectués dans le script. " D'après eux, les propos anti-islam auraient été enregistrés après le tournage et superposés sur les dialogues initiaux. Comme le montre la fiche de distribution du film, les acteurs ont été recrutés pour un drame historique et aucun personnage n'est désigné sous le nom de Mahommet. Le casting ne mentionne pas la présence d'un "Mahomet". 

"Des gens sont tués à cause d'un film dans lequel je joue"

Cindy Lee Garcia, une actrice californienne qui apparaît dans la vidéo, a précisé que le film, avait été tourné durant l'été 2011 à l'intérieur d'une église proche de Los Angeles. Les acteurs, qui étaient une cinquantaine, jouaient devant un "écran vert", sur lequel devaient être fixés plus tard les décors."On m'a dit que c'était un film sur l'époque du Christ, il y a deux mille ans", a précisé l'actrice. Elle a aussi raconté que dans le film le personnage qu'elle jouait était obligé dans une scène de remettre son enfant à un certain "Maître Georges". La fiche du film décrit ce "Maître Georges" comme un "dirigeant autoritaire" et un "tyran". En fait, ce personnage est censé représenter le prophète Mahomet dans la vidéo. L'actrice a ajouté que le producteur du film, qu'elle appelle Sam Bassil, était un homme âgé, les cheveux grisonnants, avec un accent (lire notre article Film anti-islam : mais qui est vraiment le réalisateur?) .  "Je lui ai téléphoné mercredi et lui ai demandé pourquoi il avait fait cela. Il m'a mis dans une situation affreuse, des gens sont tués à cause d'un film dans lequel je joue", a-t-elle dit.

Commenter cet article

  • grand77 : J'avais pas lu encore l'article/ le réalisateur, qui a été entendu par la police, sera vraisemblablement poursuivi pour tromperie aggravée, voir plus!

    Le 17/09/2012 à 02h04
  • grand77 : Non, la polémique se situe dans la liberté d'expression. Comme avec les caricatures de Mahomet. Le problème n'est pas nouveau. Et toi, tu ne sais pas que Mahomet a vécu de 570 à 632!

    Le 17/09/2012 à 01h07
  • christalline19 : Ce monsieur a cru bien faire en faisant ce films moi je trouve pas choquant je dirais mème que c est bien de savoir la vie des personnes qui ont vécu en méme temps que jésus

    Le 14/09/2012 à 17h41
  • trunk69100 : C'est pas le réalisateur qui les as tués. Je me met pas a tué une personne parce qu'un autre ma fait une remarque déplaisante.

    Le 14/09/2012 à 00h02
      Nous suivre :
      A la Fashion Week, il y avait aussi des mannequins de moins d'1m30

      A la Fashion Week, il y avait aussi des mannequins de moins d'1m30

      logAudience