En poursuivant votre navigation, vous acceptez l’utilisation de cookies à des fins statistiques et de personnalisation. En savoir plus
×
ARCHIVES
DOSSIER : Élections USA 2012

Isaac passée, Ann, la femme de Mitt Romney, ouvre la convention républicaine

Fabrice Aubert par
le 28 août 2012 à 05h45 , mis à jour le 28 août 2012 à 10h05.
Temps de lecture
3min
Ann Romney et Mitt Romney, le 13 avril 2012, à Saint-Louis

Ann Romney et Mitt Romney, le 13 avril 2012, à Saint-Louis / Crédits : AFP/KAREN BLEIER

A lire aussi
AmériquesAvec 24 heures de retard en raison du passage de la tempête sur la Floride, l'épouse du candidat républicain sera la principale oratrice de la 1re journée effective de la "Grand-Messe" du parti qui se tient jusqu'à jeudi. Mitt Romney s'exprimera le dernier jour.

Comment faire tenir un programme prévu sur quatre jours en trois ? Comment continuer à tenir en haleine les médias pour bénéficier d'une large exposition alors que l'attention médiatique pourrait désormais se concentrer sur les dégâts causés par Isaac dans le reste du pays ? C'est le double problème que Mitt Romney et les patrons du parti républicain ont dû résoudre rapidement et devront encore gérer jusqu'à jeudi à Tampa, la ville de Floride qui accueille la 40e convention de la formation.

Sur la question des travaux politiques, les quatre jours ont été simplement condensés en trois, avec des interventions plus courtes et planifiées dans un "timing" plus serré. L'objectif de cette "grand-messe", dont l'équivalent démocrate aura lieu la semaine prochaine pour Barack Obama, reste donc identique : introniser  officiellement Mitt Romney comme représentant du parti de l'éléphant à l'élection américaine du 6 novembre prochain et lui permettre  préciser son programme de gouvernement.  Reste à savoir si tous les journalistes accrédités -plus de 15.000 !- feront quant à eux bien le déplacement à Tampa. Pour leur donner du grain à moudre, Mitt Romney a décidé d'aller sur place dès mardi

La Floride pas choisie au hasard

Le candidat, qui livrera son discours d'investiture en dernier comme le veut la coutume, n'a pas choisi Tampa au hasard : la Floride fait partie des "swing states", ces Etats indécis où se jouera la victoire -c'est même le principal puisqu'elle offre 29 "Grands Electeurs" sur 538 à son vainqueur.

L'ancien gouverneur du Massachusetts espère notamment convaincre les latinos, très nombreux dans le "Sunshine State" ("Etat ensoleillé"), mais généralement pro-démocrates. Il souhaite également garder le bulletin des retraités, plutôt républicains mais dont une partie a été échaudée par la nomination de Paul Ryan. Le colistier à la vice-présidence, héraut des coupes budgétaires, souhaite en effet privatiser "Medicare", le système d'assurance-santé pour les plus de 65 ans.

Ann Romney pour convaincre les femmes

Sur un plan plus interne, il s'agit de ressouder et mobiliser les troupes -2.286 délégués et 2.2125 suppléants sont présents en Floride- après les dégâts des primaires. Le programme de cette convention témoigne de ce souci d'unité. Le principal adversaire de Mitt Romney lors des primaires, Rick Santorum, est ainsi attendu mercredi soir, 24 heures après Rand Paul, le fils de Ron Paul, l'un des autres battus du processus.

Le parti républicain, majoritairement masculin et blanc et qui s'est radicalisé ces dernières années sous l'emprise de son aile droite du Tea Party, a enfin saupoudré ces quatre jours d'un peu de diversité. Ce mardi, les femmes sont ainsi à l'honneur avec Nikki Haley, la gouverneur de Caroline du Sud, et Cathy McMorris Rodgers, représentante (ndlr : députée) de l'Etat de Washington. Leur objectif : convaincre l'électorat féminin de voter pour Mitt Romney, qui lui préfère largement Barack Obama. Ann Romney, la femme très discrète du candidat, prendra leur suite pour clôturer les travaux de cette première journée.

Commenter cet article

      Nous suivre :
      PDG de Total : les premières images du crash

      PDG de Total : les premières images du crash

      logAudience