En poursuivant votre navigation, vous acceptez l'utilisation de cookies à des fins statistiques et de personnalisation. En savoir plus
×
ARCHIVES

Les émotions d'un policier américain font rire le Canada


le 10 août 2012 à 21h40 , mis à jour le 10 août 2012 à 21h45.
Temps de lecture
3min
Un policier

Un policier / Crédits : John Foxx

A lire aussi
AmériquesAyant dû laisser chez lui son arme de service pour aller faire du tourisme au Canada, un policier américain a fait rire le Canada cette semaine quand il a raconté s'être senti en danger dans un parc de Calgary face à deux jeunes gens au "ton agressif".

Walt Wawra, venu de Kalamazoo dans le Michigan (nord), a écrit au quotidien Calgary Herald pour dénoncer la loi canadienne sur le port d'armes, bien trop stricte à son avis. Accompagné de sa femme, il s'est retrouvé face à deux hommes qui leur ont demandé "sur un ton très agressif" s'ils "avaient déjà assisté au Stampede", le célèbre festival de rodéo et de concours d'attelage.

Ils les ont approchés "d'une manière si agressive, peu respectueuse et menaçante", dit Wawra, qu'il a automatiquement cherché à poser la main sur son arme. Il s'est placé rapidement entre sa femme et les deux hommes en leur disant qu'il n'avait pas envie de leur parler. "Grâce à notre Seigneur Jésus Christ, ils n'ont sorti aucune arme", écrit encore M.Wawra. "Beaucoup de gens diront que je n'avais pas besoin d'arme au Canada", ajoute-t-il, mais "un homme doit avoir le droit de se protéger en cas de besoin".

Sa lettre a amusé prodigieusement de nombreux Canadiens et leurs médias. Un restaurateur de Calgary a écrit sur son panneau publicitaire: "Avez-vous vu le Stampede? Oh, je plaisantais, ne tirez pas sur moi !" Le quotidien National Post a rapporté l'incident en l'illustrant de photos de Clint Eastwood en policier pistolero Dirty Harry et de Charles Bronson dans "Un Justicier dans la ville".

Le coup de grâce a cependant été porté par un responsable des services de tourisme de Calgary: les deux jeunes gens "menaçants", a-t-il expliqué, ne faisaient que distribuer des billets gratuits pour le rodéo.

Commenter cet article

  • belialgoth : Calgary, c'est comme Neuilly LOL

    Le 11/08/2012 à 22h19
  • castor1911 : Cela n'arrivera pas ..et celui qui veut vraiment une arme ,prenons exemple sur la france ,il n'aura vraiment aucun mal a s'en procurer une ,moyennant finance .

    Le 11/08/2012 à 18h16
  • pol_from_lille : Crise économique => crise alimentaire => rébellion => révolution armée VS armée américaine Voilà le rapport. Espérons qu'on en arrivera pas là

    Le 11/08/2012 à 17h43
  • bonscott12 : "grâce à notre seigneur Jésus-Christ", c'est vrai qu'heureusement qu'il était dans les parages celui-là !!!

    Le 11/08/2012 à 17h26
  • criticdailleurs : A Calgary comme presque partout au Canada, tu peux laisser ta voiture ou ta maison ouverte, tu peux te promener à n'importe quelle heure du jour et de la nuit dans n'importe quel coin de la ville...Bref le pied !!! Rien à voir avec le voisin américain ni avec tout autres villes de plus d'1 million d hbts n'importe ou dans le monde...

    Le 11/08/2012 à 17h09
      Nous suivre :
      Un singe sauve un autre singe

      Un singe sauve un autre singe

      logAudience