En poursuivant votre navigation, vous acceptez l'utilisation de cookies à des fins statistiques et de personnalisation. En savoir plus
×
ARCHIVES

Les Moudjahidine iraniens ne font plus partie de la liste noire des USA


le 28 septembre 2012 à 21h57 , mis à jour le 28 septembre 2012 à 22h36.
Temps de lecture
3min
Le face à face entre opposants au régime et la police, à Téhéran, le 27 décembre 2009.

Le face à face entre opposants au régime et la police, à Téhéran, le 27 décembre 2009. / Crédits : REUTERS

A lire aussi
AmériquesLes Etats-Unis ont retiré vendredi le groupe d'opposants iraniens des Moudjahidine du peuple de leur liste noire des organisations "terroristes". Le groupe y était inscrit depuis 15 ans.

"La secrétaire d'Etat a décidé, en accord avec la loi, de retirer les Moudjahidine du peuple et leurs membres affiliés de la liste des organisations terroristes étrangères", a fait savoir le département d'Etat. La secrétaire d'Etat Hillary Clinton avait annoncé la semaine dernière qu'elle allait procéder à cette radiation avant le 1er octobre.

Cette décision consacre l'évacuation quasiment achevée et réclamée par l'ONU et les Etats-Unis d'un camp que les Moudjahidine du peuple iranien (OMPI) occupent depuis des années en Irak. Elle était attendue puisque l'OMPI a renoncé depuis longtemps à la violence et a activement coopéré avec les services américains de renseignement pour glaner des informations sur les événements en Iran.Toutefois, le département d'Etat souligne qu'il n'en oublie pas pour autant le passé militant du groupe. "Le département d'Etat ne pardonne pas et n'oublie pas les actes terroristes passés des Moudjahidine du peuple, dont leur implication dans les meurtres de citoyens américains en Iran dans les années 1970 et dans un attentat sur le sol américain en 1992", souligne-t-il.

Une décision juste

Dans un communiqué reçu à Paris, le groupe s'est déclaré ravi de cette "décision juste". "Mme Maryam Radjavi, présidente élue du Conseil national de la Résistance pour la période de transfert de la souveraineté au peuple iranien, s'est réjouie" de la décision de la secrétaire d'Etat américaine Hillary Clinton", indique le texte. "Nous espérons pouvoir nous faire davantage et mieux connaître, ainsi que nos objectifs, à la communauté internationale et au peuple
américain". "Il s'agit d'une décision difficile nécessitant du courage politique. C'est
une décision juste", ajoute le communiqué de l'organisation, dont le siège est en France, dans la région parisienne, en espérant que la mesure américaine facilitera l'accueil "dans des pays tiers" des membres de leur mouvement vivant en Irak.

Washington a toujours lié sa décision à l'évacuation du camp irakien d'Achraf, à 80 km au nord-est de Bagdad, vers le camp Hourriya, encore appelé camp Liberty, une ex-base militaire américaine près de la capitale irakienne. Les Moudjahidine du peuple iranien s'étaient installés en Irak pendant la guerre Iran-Irak (1980-88), avec le soutien du régime de Saddam Hussein pour mener des actions armées contre l'Iran.

Commenter cet article

      Nous suivre :
      Extrait Sept à Huit. Sœur Christina : sur scène, "je me transforme"

      Extrait Sept à Huit. Sœur Christina : sur scène, "je me transforme"

      logAudience