En poursuivant votre navigation, vous acceptez l'utilisation de cookies à des fins statistiques et de personnalisation. En savoir plus
×
ARCHIVES
DOSSIER : Élections USA 2012

Primaires républicaines : Romney se pose en adversaire d'Obama

Edité par
le 25 avril 2012 à 15h29 , mis à jour le 25 avril 2012 à 15h59.
Temps de lecture
3min
Mitt Romney, le 24/4/12

Mitt Romney, le 24/4/12 / Crédits : TF1/LCI

A lire aussi
AmériquesVainqueur sans surprise des cinq primaires de mardi après le retrait de Rick Santorum, le représentant de la tendance "centriste" du parti républicain se présente désormais en candidat face à Barack Obama.

Désormais assuré d'obtenir l'investiture après son succès dans les cinq Etats où étaient organisées des primaires républicaines mardi, dont New York et la Pennsylvanie, Mitt Romney a lancé sa campagne en vue de l'élection présidentielle du 6 novembre face à Barack Obama.

Certes, l'ancien gouverneur du Massachusetts ne dispose pas encore du nombre de délégués nécessaires (ndlr : d'après son poids démographique, chaque Etat dispose d'un certain nombre de délégués, répartis entre les candidats selon leur résultat respectif) pour être officiellement investi par le parti républicain (voire notre infographie : "Primaires américaines : comment ça marche"). Mais il lui est désormais quasi-impossible d'être rejoint par ses deux derniers adversaires, Ron Paul et Newt Gingrich -ce dernier pourrait d'ailleurs abandonner la lutte très rapidement (voire notre infographie : "Primaires républicaines les résultats").

"Le début d'une Amérique meilleure" 

"Après 43 primaires et caucus, je peux dire avec confiance et gratitude que vous m'avez confié un grand honneur et une lourde responsabilité", a lancé Mitt Romney à ses partisans. "C'est une nouvelle campagne qui commence aujourd'hui, c'est le début d'une Amérique meilleure", a-t-il assuré en dévoilant son slogan de campagne.

Mitt Romney s'est ensuite lancé dans un violent réquisitoire contre le bilan de Barack Obama, dont il a prédit qu'il chercherait à esquiver pendant la campagne les questions économiques. "Qu'y a-t-il à retenir de trois ans et demi de présidence Obama ?", a-t-il demandé. "Est-ce que vous arrivez à mieux joindre les deux bouts ? Est-il plus facile de vendre votre maison ou d'en acheter une autre ? Avez-vous économisé assez pour votre retraite ? Est-ce que vous gagnez davantage ?", a-t-il énuméré, recueillant à chaque question un grand "Nooon" de ses supporters. "Les Américains souffrent et nous savons que quelque chose ne va pas, ne va vraiment pas à la tête de ce pays", a martelé Mitt Romney.

Quel vice-président ?
 

Mitt Romney accélère également ses consultations pour trouver son colistier à la vice-présidence. Parmi les personnalités pressenties figure notamment le sénateur de Floride Marco Rubio, qui a fait campagne à ses côtés lundi en Pennsylvanie et pourrait lui rallier une partie de l'électorat latino.  

Commenter cet article

  • lostparadise : Romney a perdu d'avance.

    Le 25/04/2012 à 16h55
      Nous suivre :
      Extrait SEPT à HUIT : 3000 euros la nuit pour marcher dans les pas polynésiens de Marlon Brando

      Extrait SEPT à HUIT : 3000 euros la nuit pour marcher dans les pas polynésiens de Marlon Brando

      logAudience