En poursuivant votre navigation, vous acceptez l’utilisation de cookies à des fins statistiques et de personnalisation. En savoir plus
×
ARCHIVES
DOSSIER : Élections USA 2012

Primaires républicaines : sprint final avant le D-Day

Edité par
le 29 décembre 2011 à 15h10 , mis à jour le 29 décembre 2011 à 16h56.
Temps de lecture
3min
Mitt Romney (au centre) en campagne à North Liberty, dans l'Iowa, le 28/12/11

Mitt Romney (au centre) en campagne à North Liberty, dans l'Iowa, le 28/12/11 / Crédits : A.F.P.

À lire aussi
AmériquesLes sept candidats à l'investiture du parti républicain pour la présidentielle américaine de 2012 multiplient les réunions dans l'Iowa, premier Etat à voter mardi prochain.

Après plusieurs mois de pré-campagne, la bataille des primaires républicaines débutera enfin mardi prochain avec le premier scrutin dans l'Iowa -Barack Obama candidat à sa succession, il n'y aura pas de primaires démocrates.

Avant la mini-trêve pour le réveillon du Nouvel an et avant le rush du 2 janvier -et même du 3 janvier puisque la tradition veut que la campagne continue jusqu'au matin du vote-, les candidats multiplient depuis le début de la semaine les réunions dans cet Etat rural et plutôt conservateur du Midwest.

Hiérarchie bouleversée dans l'Iowa

Certes, l'Iowa n'attribuera que 28 des 2.286 délégués* qui seront présents à la convention républicaine fin août, où le représentant du parti de l'éléphant sera officiellement désigné. C'est pourquoi certains candidats choisissent d'ailleurs parfois de faire plus ou moins l'impasse pour se consacrer aux scrutins suivants. Malgré tout, même si ce n'est évidemment pas un gage de victoire finale (en 2008, Mike Huckabee, le vainqueur républicain, avait ainsi ensuite été largement dominé par John McCain) y être bien placé est toujours positif.

Spécificité du système oblige, les derniers sondages doivent être lus à deux niveaux. Tout d'abord, au niveau national. Les deux favoris, Mitt Romney et Newt Gingrich, oscillent entre 25 et 30% des intentions de vote. Ensuite, ceux uniquement réalisés dans l'Iowa. Là, la hiérarchie est bouleversée : Mitt Romney, toujours dans le duo de tête, y est en effet au coude-à-coude avec Ron Paul, le candidat "libertarien", chacun tournant aux alentours de 25%. Et Rick Santorum, crédité d'à peine 5% des voix au niveau national, grimpe à 16%. Il bénéficie là de son travail de terrain puisqu'il s'est rendu dans les 99 comtés de l'Etat !

 

Les primaires sont un scrutin indirect où les candidats obtiennent dans chaque Etat un certain nombre de délégués en fonction de leur score. Le nombre de délégués attribués aux Etats varie quant à lui selon leur poids démographique.

Commenter cet article

      Nous suivre :
      Priées de ne pas "rire fort en public", les femmes turques s'insurgent sur les réseaux sociaux

      Priées de ne pas "rire fort en public", les femmes turques s'insurgent sur les réseaux sociaux

      logAudience