En poursuivant votre navigation, vous acceptez l'utilisation de cookies à des fins statistiques et de personnalisation. En savoir plus
×
ARCHIVES

Renvoyée pour avoir laissé ses élèves boire un verre de vin en France


le 11 janvier 2013 à 17h42 , mis à jour le 11 janvier 2013 à 18h28.
Temps de lecture
3min
TF1/LCI : Bouteille de vin et verre

Bouteille de vin et verre / Crédits : TF1/LCI

A lire aussi
AmériquesUn juge a confirmé cette semaine le renvoi d'une professeure de français new-yorkaise, qui avait, avec la permission des parents, laissé six lycéens de terminale boire un verre de vin en France.

Aux Etats-Unis, faire boire du vin à un mineur peut vous coûter cher. Un juge a confirmé cette semaine le renvoi d'une professeure de français new-yorkaise. Sa faute : avoir laissé six lycéens de terminale boire un verre de vin en France, même avec la permission des parents. Danièle Benatouil, qui travaillait depuis 12 ans à la Calhoun school de New York, avait accompagné six de ses élèves en France pour un voyage linguistique en mai 2010.

L'école a une politique de "tolérance zéro" pour l'alcool et les drogues, et dans le formulaire d'inscription au voyage, les élèves s'engageaient à la respecter. Mais Mme Benatouil avait demandé la permission aux parents que les "enfants puissent boire un verre de vin" durant leur voyage, selon les documents de justice. L'âge légal pour boire de l'alcool à New York est de 21 ans.

Les lycéens attablés avec leur verre de vin

A leur retour, les élèves de terminale ont montré aux autres lycéens la vidéo de leur voyage, où on les voyait attablés avec leur verre de vin, et la direction de l'école, qui n'avait apparemment pas été consultée, n'a guère apprécié. Mme Benatouil a été convoquée, et selon ses dires licenciée. L'école affirme à l'inverse qu'elle a eu un comportement inapproprié et a volontairement présenté sa démission.

Un courrier du 25 juin à l'enseignante stipule qu'elle a "volontairement ignoré la politique de Chalhoun en matière d'alcool durant le voyage en France" et dénonce son comportement "insubordonné, grossier et inapproprié pendant et après l'entretien du 18 juin". Dans son jugement, le juge Shlomo Hagler a estimé que quand bien même elle avait obtenu l'autorisation des parents, Mme Benatouil "n'avait pas celle de la direction pour aller contre le règlement intérieur" de l'école, et que cette violation du réglement constituait une cause de licenciement. Elle a depuis retrouvé du travail ailleurs.

Commenter cet article

  • ledirlot : Boire un verre de vin est inadmissible mais avoir une arme à feu est acceptée. Ah la loi et les habitudes de chaque pays, "quand tu nous tiens". Heureusement qu'elle n'a été que licenciée. Dans d'autres pays, on tue pour moins que ça ou on croupit en prison ad vitam aeternam .

    Le 26/01/2013 à 06h59
  • le_lutin_paris : Bienvenue aux USA. Vous avez parfaitement raison.

    Le 24/01/2013 à 09h32
  • well33 : Tout a fait raisons les amis un verre de vin ne tue pas

    Le 23/01/2013 à 18h53
  • nixvanalles1 : Il est évident que boire un verre de vin pour un Lycéen est d'une gravite incommensurable contrairement a la possession d'armes de guerre que possèdent la plupart de ceux-ci et qu'ils utilisent a bon escient dans leur pays, cela ne fait pas rire du tout et c'est tout simplement lamentable que ce pays donne des leçons au monde entier.

    Le 21/01/2013 à 18h14
  • modifiable7 : Voilà qui est bien parlé.

    Le 21/01/2013 à 17h47
      Nous suivre :
      A la FIAC, Valls à Zahia : "C'est vous l'oeuvre, alors ? "

      A la FIAC, Valls à Zahia : "C'est vous l'oeuvre, alors ? "

      logAudience