En poursuivant votre navigation, vous acceptez l'utilisation de cookies à des fins statistiques et de personnalisation. En savoir plus
×
ARCHIVES

Rio : si, 2 gardes du corps de Hollande étaient sans arme


le 28 juin 2012 à 12h03 , mis à jour le 28 juin 2012 à 13h01.
Temps de lecture
3min
Hollande va devoir penser à sa sécurité en tant que président

Si le nouveau président aime les bains de foules, il va devoir changer ses habitudes. La fonction exige une sécurité particulièrement renforcée. / Crédits : LCI

A lire aussi
AmériquesDeux des hommes, qui assuraient la protection du chef de l'Etat français, n'étaient pas armés à Rio car ils avaient en effet oublié leurs armes à Paris. Une révélation faite par le chef du Service de protection des hautes personnalités dans Le Figaro.

Deux policiers du dispositif de protection de  François Hollande pendant son déplacement à Rio étaient bel et bien sans armes, a confirmé jeudi dans une interview au Figaro le commissaire Gilles Furigo, chef du Service de protection des hautes personnalités (SPHP). Ce dernier a expliqué que la mallette, contenant deux armes et oubliée à Paris, était en fait destinée aux "agents précurseurs" qui attendaient le président dans la capitale brésilienne et qui ne devaient porter effectivement leur arme qu'au moment de l'arrivée du successeur de Nicolas Sarkozy. Le commissaire Furigo a en revanche ajouté que "les agents qui constituent le triangle de sécurité" de François Hollande à Rio "étaient bien armés et en règle". Gilles Furigo a enfin annoncé que le policer responsable de l'oubli des armes de ses collègues "avait été sanctionné comme il se doit".

La porte-parole du gouvernement Najat Vallaud-Belkacem avait déclaré mercredi : "L'ensemble des officiers" du GSPR "qui accompagnaient le président de la République étaient armés (au Brésil) et pas à mains nues contrairement à ce qui a été prétendu". Elle réagissait aux informations de Marianne et du Canard enchaîné selon lesquelles les membres du GSPR, chargés de protéger le chef de l'Etat pendant le sommet de Rio le 20 juin, avaient oublié leurs armes. Par conséquent la protection de François Hollande s'était faite "à mains nues", ironisait l'hebdomadaire satirique. Elle a confirmé qu'un lot d'armes avait bel et bien été oublié à l'Elysée à Paris par un fonctionnaire du GSPR mais assuré qu'il ne s'agissait que "d'armes d'appoint".

Commenter cet article

  • papillons16 : Décidément, c'est un gouvernement d'amateurs. De toutes façons, il ne risque rien vu qu'il est tellement normal...

    Le 28/06/2012 à 17h17
  • whammy-bar66 : Mais il ne risque rien il n' a aucune valeur marchande ... lol

    Le 28/06/2012 à 16h48
  • gda39 : Et oui ! ! Fût un temps, certains n'auraient pas hésité à descendre dans la rue pour demander sa démission. A cette époque là d'ailleurs, elle aurait probablement été en première ligne ! ! Ah comme la critique est facile et comme l'art est difficile ! !

    Le 28/06/2012 à 16h44
  • gda39 : S'il c'était agit de Nicolas SARKOZY, je doute fort que vous ayez fait le même commentaire. Il faudra pourtant vous y faire, vous êtes parti .... pour 5 ans ! !

    Le 28/06/2012 à 16h41
  • aurelien_fr : Ou elle a simplement dit ce qu'on lui a rapporté...

    Le 28/06/2012 à 16h23
      Nous suivre :
      Le club de football de Valence aurait-il plagié Batman ?

      Le club de football de Valence aurait-il plagié Batman ?

      logAudience