En poursuivant votre navigation, vous acceptez l'utilisation de cookies à des fins statistiques et de personnalisation. En savoir plus
×
ARCHIVES
DOSSIER : Élections USA 2012

Romney VS Gingrich, primaire cruciale en Floride

Fabrice Aubert par
le 30 janvier 2012 à 14h43 , mis à jour le 31 janvier 2012 à 14h33.
Temps de lecture
4min
Mitt Romney (g.) et Newt Gingrich (d.), lors du débat télévisé du 19/1/12

Mitt Romney (g.) et Newt Gingrich (d.), lors du débat télévisé du 19/1/12 / Crédits : A.F.P

À lire aussi
AmériquesLe résultat de la Floride, 1er "grand" Etat à voter ce mardi, sera déterminant pour la suite de la bataille entre les deux principaux favoris à l'investiture républicaine pour la présidentielle américaine. Après un passage difficile, Mitt Romney a repris la tête des sondages.

Où en est la bataille des primaires ?
La Floride est le 4e Etat à voter.  Les trois premiers scrutins ont donné trois vainqueurs différents : le conservateur Rick Santorum dans l'Iowa (un Etat attribué dans un premier temps au centriste Mitt Romney), Mitt Romney dans le New Hampshire et Newt Gingrich, un autre conservateur, en Caroline du Sud. Sans que cela soit encore très significatif pour l'instant, Mitt Romney mène la course aux délégués en vue de la convention qui désignera officiellement fin août l'adversaire de Barack Obama (voir notre infographie : "Primaires républicaines : les résultats").


La Floride, tremplin vers l'investiture pour le vainqueur ?
La Floride, 4e Etat des Etats-Unis, est le premier "grand" Etat à s'exprimer. Outre son poids démographique et les 50 délégués en jeu -la majorité pour décrocher l'investiture est fixée à 1.144-, elle est importante en raison de la dynamique qu'elle créera pour son vainqueur. Celui-ci pourra ensuite aborder en bonne position les scrutins de février (dès samedi dans le Nevada et le Main), eux-mêmes primordiaux en vue du "Super-Tuesday" du 6 mars, où une dizaine d'Etats voteront à leur tour.

Un duel Romney-Gingrich
Rick Santorum n'ayant pas pu confirmer son bon score surprise dans l'Iowa et étant à court d'argent -il a aussi dû suspendre temporairement sa campagne en raison de la maladie d'une de ses filles-, la bataille de Floride est désormais limitée à un duel Romney-Gingrich puisque Ron Paul, le candidat "antisystème", a décidé de miser sur les prochains scrutins.

Après son succès dans le New Hampshire, Mitt Romney semblait s'envoler vers l'investiture. Mais il a été rattrapé par une polémique sur sa fortune, estimée à 230 millions de dollars, et sur son taux d'imposition. Selon son adversaire, il serait éloigné des préoccupations de l'Américain moyen touché par la crise. Newt Gingrich a alors profité de la primaire en Caroline du Sud, le 21 janvier, pour se relancer dans la course.

Depuis, les deux hommes se livrent à un combat sans merci, à coup notamment de publicités négatives diffusées à la télévision et payées des millions de dollars -plus de 13 millions pour Romney !

Ci-dessous, un spot anti-Gingrich, basé sur des archives NBC

Et ci-dessous, un spot anti-Romney :

 

Les deux derniers débats ont également été très féroces. Newt Gingrich a de nouveau attaqué Mitt Romney sur sa richesse, s'attirant en réplique ses liens avec Freedie Mac, le géant du crédit immobilier en partie à l'origine de la crise financière de 2008.

Romney favori
Alors que les deux hommes étaient quasiment au coude-à-coude dans les sondages il y a dix jours, Mitt Romney semblait avoir fait la différence dans le sprint final. Grâce probablement à l'effet de ses spots contre Newt Gingrich, il possédait une dizaine de points d'avance dans les dernières enquêtes.

Sociologiquement, la Floride, Etat où conservateurs et modérés se répartissent équitablement, lui est aussi plus favorable. La population hispanique, nombreuse, apprécie également ses positions moins tranchées en matière d'immigration. Il bénéficie enfin du soutien de John McCain, le candidat républicain de 2008.

Pour compenser ces handicaps, Newt Gingrich espère obtenir les voix des sympathisants du "Tea party", la mouvance de droite qui gravite autour du parti républicain, et bénéficier du report des électeurs de Rick Santorum.

Commenter cet article

      Nous suivre :
      L'atterrissage d'Orion filmé depuis la capsule

      L'atterrissage d'Orion filmé depuis la capsule

      logAudience