En poursuivant votre navigation, vous acceptez l'utilisation de cookies à des fins statistiques et de personnalisation. En savoir plus
×
ARCHIVES

Scandale de la photo du mort du métro à New York: l'auteur se défend


le 05 décembre 2012 à 16h55 , mis à jour le 05 décembre 2012 à 16h59.
Temps de lecture
3min
Homme poussé dans le métro : la Une New York Post choque
A lire aussi
AmériquesL'auteur vilipendé d'une photo montrant un homme juste avant qu'il ne meure happé par un métro à New York s'est vivement défendu mercredi, affirmant qu'il n'aurait rien pu faire pour le sauver.

La photo qui suscite l'émoi a fait la Une du tabloïd New York Post. Elle montre un homme, tombé du quai du métro, juste avant qu'il ne meure happé par une rame du métro de la métropole américaine. L'auteur du cliché a été critiqué pour n'avoir rien tenté pur sauver la victime.
 
Mais il assure qu'il ne pouvait rien faire : "Si ça se repassait dans les mêmes circonstances, que j'aie un appareil photo ou non, si je courrais vers lui, je n'aurais absolument pas pu sauver M. Han", poussé sur la voie quelques secondes plus tôt, a déclaré Umar Abbassi sur la chaîne de télévision NBC, expliquant qu'il était "trop loin" sur le quai lorsque le métro est arrivé. Umar Abbasi dénonce également ces "critiques dans leur canapé. Ils n'étaient pas là, ils n'ont aucune idée de la vitesse à laquelle ça s'est passé", explique-t-il dans le New York Post, soulignant que le quai faisait plus de 150 mètres de long.

La publication de la photo ? "Ce n'est pas ma décision"
 
Puis, il accuse les autres témoins de la scène : "Les gens qui étaient près de lui auraient pu l'attraper et le remonter" du quai, affirme en outre le photographe pigiste sur NBC. "Mais personne n'a fait l'effort". "Les gens qui étaient peut-être à 30 ou 40 mètres de lui, il n'ont pas essayé de l'aider", insiste-t-il. Le photographe a redit qu'il avait voulu alerter le conducteur du métro avec son flash. Il reconnaît avoir été payé pour ses photos. Quant à leur publication, "ce n'est pas ma décision", ajoute-t-il. "Je ne suis pas sûr que je réalisais ce qui était en train de se passer", explique-t-il également dans le New York Post, calculant qu'il s'est passé 22 secondes entre le moment où Ki Suk Han, 58 ans, a été poussé sur la voie par un clochard après une altercation, et le moment où il a été heurté par le métro.
 
Le drame a eu lieu lundi à Manhattan, près de Times square. Un suspect est en garde à vue. Ce genre d'incident est extrêmement rare dans le métro new-yorkais.

Commenter cet article

  • hello1024 : Abomination ! Les gens sont de plus en plus gagnés par la démence. Cela me fait penser aux picnics qui ont été oragnisés par certains pour assister aux bombardements sur la ville de Gaza. Humanité en perdition.......

    Le 07/12/2012 à 01h03
  • tolerance19 : Ceux qui sont immondes sont ceux qui étaient à côté et qui n'ont pas bougé le petit doigt !! il y aurait mille exemples sur ce sujet ..

    Le 06/12/2012 à 09h10
  • melema11 : De sauter de faire un vol plane bref de devenir spiderman imaginez vous un instant la scene ce sont des secondes et pas des minutes

    Le 06/12/2012 à 08h25
  • melema11 : Vus lisez ce que vous voulez lire

    Le 06/12/2012 à 08h23
  • 566456 : Ce genre d'incident est extrêmement rare dans le métro new-yorkais Et extrêmement courant dans le métro parisien.

    Le 06/12/2012 à 01h44
      Nous suivre :
      Ils découvrent un trésor dans le mur de leur maison

      Ils découvrent un trésor dans le mur de leur maison

      logAudience