En poursuivant votre navigation, vous acceptez l'utilisation de cookies à des fins statistiques et de personnalisation. En savoir plus
×
ARCHIVES

Surveillance aux Etats-Unis : des "dizaines" d'actes terroristes déjoués, dit la NSA

Edité par
le 12 juin 2013 à 22h12 , mis à jour le 12 juin 2013 à 22h17.
Temps de lecture
3min
Détail du site de la NSA

Détail du site de la NSA / Crédits : NSA

A lire aussi
AmériquesAlors que l'administration Obama tente désepérément de convaincre les Américains du bienfondé de leurs programmes de surveillance, Edward Snowden, qui a révélé leur existence, s'est réfugié à Hong-Kong et n'a pas encore été inculpé.

La polémique autour des programmes de surveillances électronique et téléphonique de l'Agence de sécurité nationale (NSA) américaine enfle, au point que le directeur de l'agence se sente obligé d'intervenir. Après les explications du directeur du renseignement américain, celles de Barack Obama, c'est au tour du patron de la NSA, le général Keith Alexander de justifier ces opérations de surveillances. "Il s'agit de dizaines d'actes terroristes que (ces programmes) ont contribué à empêcher (...) ici et à l'étranger", a-t-il déclaré lors d'une audition au Sénat américain, en précisant qu'il espérait rendre public le chiffre exact d'ici une semaine. "C'est mon intention, je pousse pour y parvenir, peut-être plus tôt", a-t-il dit. "Je veux que les Américains sachent que nous sommes transparents".

Selon l'espion en chef des Etats-Unis, le programme d'interception des communications d'internet baptisé PRISM a notamment joué un rôle crucial pour déjouer le projet d'attentat du métro de New York, en 2009, par le jeune Afghan Najibullah Zazi."Non seulement il a été crucial, mais c'est grâce à lui que nous développé la piste. C'est lui qui nous a permis de savoir ce qu'il se passait", a-t-il justifié, en évoquant l'article 702 d'une loi votée en 2008 par le Congrès et qui encadre la surveillance d'internet.

Sa participation à cette audition, prévue depuis longtemps et consacrée à la cybersécurité, intervient six jours après les révélations sur deux programmes secrets de surveillance mis en place après les attentats du 11-Septembre. Ces programmes hautement secrets ont été dévoilés par Edward Snowden, un ex-consultant informatique de la NSA, qui s'est réfugié à Hong-Kong avant de transmettre des documents au Washington Post et au Guardian

Pas de demande d'extradition

Agé de 29 ans, l'informateur du Guardian et du Washington Post n'a pas encore été inculpé par la justice américaine et il ne fait l'objet d'aucune demande d'extradition. Si tel devait être le cas, ce serait à la justice de Hong Kong de trancher. "Mon intention est de demander aux tribunaux et aux citoyens de Hong Kong de décider de mon sort", a expliqué Edward Snowden au South China Morning Post, le plus grand quotidien en langue anglaise de l'ancien territoire britannique.
 
"On ne m'a donné aucune raison de douter de votre système (judiciaire). Je ne suis pas ici pour échapper à la justice; je suis ici pour dénoncer un crime". C'est la première fois que cet ex-employé de la CIA s'adresse à la presse depuis qu'il a annoncé la semaine dernière être à l'origine des fuites sur le programme Prism de l'Agence nationale de sécurité (NSA) américaine. "Je ne suis ni un traître, ni un héros. Je suis un Américain", a-t-il dit. 

"Si j'étais lui, je partirai d'ici"

Pour Kevin Egan, un avocat qui a déjà plaidé dans des affaires d'extradition à Hong Kong, Edward Snowden aurait cependant tout intérêt à quitter le territoire chinois, sans attendre une éventuelle demande d'extradition. "Si j'étais lui, je partirais d'ici et je me rendrais le plus vite possible dans un pays disposant d'une juridiction bienveillante, et certainement sans attendre une demande d'extradition des Etats-Unis", a-t-il dit à Reuters."La ligne de conduite de la justice ici semble être 'si Oncle Sam te veut, Oncle Sam t'aura'."

A lire aussi : Bradley Manning, Edward Snowden : traîtres ou héros ? Donnez votre avis 

Commenter cet article

      Nous suivre :
      Route du Rhum : ambiance festive à Saint-Malo

      Route du Rhum : ambiance festive à Saint-Malo

      logAudience