ARCHIVES

Tuerie du Colorado : la justice impose un silence total sur l'enquête


le 27 juillet 2012 à 10h24 , mis à jour le 27 juillet 2012 à 10h36.
Temps de lecture
3min
James Holmes, l'Américain de 24 ans accusé d'être l'auteur de la fusillade dans un cinéma du Colorado devant le tribunal le 23/07/2012.

James Holmes, l'Américain de 24 ans accusé d'être l'auteur de la fusillade dans un cinéma du Colorado devant le tribunal le 23/07/2012. / Crédits : LCI

À lire aussi
AmériquesLes enquêteurs sont prévenus: le juge en charge du dossier de la tuerie de Denver ont interdiction de parler de l'affaire aux médias. On ignore tout des motivations qui ont pu pousser le tireur à passer à l'acte.

La justice du Colorado a formellement interdit jeudi aux enquêteurs de divulguer toute information liée aux investigations en cours sur la tuerie du cinéma d'Aurora qui a fait douze morts et 58 blessés la semaine dernière. L'arrêt rendu par le juge William Sylvester, du comté d'Arapahoe, vise spécifiquement les membres des différentes forces de police qui participent à l'enquête. Il leur est interdit de "divulguer toute information susceptible de mettre en danger l'équité d'un procès dans cette affaire". Le juge Sylvester, à la requête des procureurs, a parallèlement interdit à l'université du Colorado, où James Holmes, accusé du massacre, était inscrit, de diffuser la moindre information sur son compte.

Près d'une semaine après la fusillade en pleine projection du dernier Batman, "The Dark Knight Rises", dans un cinéma de cette banlieue de Denver, on ignore tout des motivations qui ont pu pousser le tireur à passer à l'acte. Les enquêteurs disposent cependant d'un paquet reçu par l'Anschutz Medical Campus de l'université du Colorado, où le suspect préparait un doctorat en neurosciences. Selon la chaîne de télévision Fox News, ce colis aurait été envoyé par le suspect avant la tuerie et contiendrait un carnet de notes dans lequel il détaillerait le massacre à venir. L'université a confirmé la réception de ce paquet sans fournir d'informations sur son contenu. Cette révélation aurait conduit le juge Sylvester à réclamer une nouvelle fois le secret le plus complet sur l'enquête.

James Holmes, qui a comparu pour la première fois en public lundi dernier, devrait se voir notifier les charges retenues contre lui lors d'une nouvelle audience, fixée à lundi prochain. Contrairement à la première audience, où l'on a pu voir le visage inexpressif du tireur présumé, les caméras de télévision ne seront cette fois pas admises dans la salle de tribunal. Jeudi soir, près d'une semaine après la fusillade, vingt blessés étaient toujours hospitalisés, dont cinq dans un état jugé critique.

Commenter cet article

      Nous suivre :

      Ils urinent dans un réservoir d'eau et polluent 143 millions de litres d'eau

      logAudience