En poursuivant votre navigation, vous acceptez l’utilisation de cookies à des fins statistiques et de personnalisation. En savoir plus
×
ARCHIVES

USA : le calvaire d'une femme torturée par son mari


le 12 juillet 2012 à 11h00 , mis à jour le 12 juillet 2012 à 12h47.
Temps de lecture
2min
La police aux Etats-Unis

La police aux Etats-Unis / Crédits : Hemera Technologies/Getty Images

À lire aussi
AmériquesUn Américain de Viriginie Occidentale, accusé d'avoir asservi et torturé sa femme pendant presque une décennie, a été arrêté mercredi et incarcéré. Elle a réussi à s'échapper début juillet.

Peter Lizon, accusé d'avoir torturé sa femme, d'en avoir fait son esclave et de l'avoir enchaînée durant presque dix ans, a été arrêté aux Etats-Unis, ont annoncé mercredi les autorités de ce pays. Agé de 37 ans, cet homme est poursuivi pour avoir provoqué d'importantes blessures à sa femme. Son calvaire a pris fin lorsqu'elle a réussi à s'échapper le 2 juillet, en Virginie occidentale, et à alerter la police. Elle portait des traces sur les poignets et les chevilles causées par des chaînes.

Peter Lizon appelait sa femme son "esclave" et l'obligeait à s'agenouiller lorsqu'il entrait dans la pièce où elle était retenue. Au fil des années il lui a causé de multiples blessures, allant de brûlures avec un fer à repasser jusqu'à des doigts cassés. L'homme a été incarcéré. Il pourrait être remis en liberté moyennant le paiement d'une caution de 300.000 dollars.

Commenter cet article

  • zen1494 : Il faudrait aussi qu'on parle de toutes ces femmes qui subissent le même traitement en France !

    Le 13/07/2012 à 11h14
  • rv2005 : Oui Pablovich et c'est bien pour ça que les prisons, aux USA, sont des enfers de violence et qu'il y a tant de tentative d'évasion: des hommes désepérés sont prêts à tout.

    Le 13/07/2012 à 06h53
  • pablovich : La caution n'est pas une condamnation, et la somme ne va pas dans la poche de la victime. Elle sert juste de garantie et est conservée jusqu'au procès. En attendant, en échange de cette caution, l'accusé est en liberté. Mais rien ne dit que l'accusé ne prendra pas 170 ans de prisons. Pour le coups, aux usa, on peut ne jamais ressortir de prison de sa vie, à la différence de la France.

    Le 12/07/2012 à 15h16
  • stephanatl : De façon évidente vous ne comprenez pas ce qu'est une caution.

    Le 12/07/2012 à 15h12
  • terry_dallas_tx : Visiblement vous ne comprenez pas comment fonctionne le systeme legal, ni ce qu'est une caution.

    Le 12/07/2012 à 14h20
      Nous suivre :
      Si vous rêvez d'une pelouse verdoyante, cette solution vous intéressera

      Si vous rêvez d'une pelouse verdoyante, cette solution vous intéressera

      logAudience