En poursuivant votre navigation, vous acceptez l'utilisation de cookies à des fins statistiques et de personnalisation. En savoir plus
×
ARCHIVES

Un policier blanc jugé pour la mort de deux Noirs acquitté aux Etats-Unis


le 24 mai 2015 à 09h02 , mis à jour le 24 mai 2015 à 09h06.
Temps de lecture
3min
Image d'archives

Image d'illustration. / Crédits : Comstock/Thinkstock

A lire aussi
Amériques Un policier blanc de Cleveland qui était jugé pour la mort de deux Noirs non armés lors d'une course poursuite remontant à 2012 a été acquitté samedi, ce qui a donné lieu à des incidents et des mouvements de protestation dans cette grande ville de l'Ohio.

Un policier blanc de Cleveland qui était jugé pour la mort de deux Noirs non armés lors d'une course poursuite remontant à 2012 a été acquitté samedi, ce qui a donné lieu à des incidents et des mouvements de protestation dans cette grande ville de l'Ohio. Plus de 20 personnes ont été interpellées, a indiqué une porte-parole de la police. Le magistrat John O'Donnell a estimé que le policier Michael Brelo, âgé de 31 ans, avait agi de manière raisonnable en tirant de nombreux coups de feu sur les deux suspects noirs, à travers le pare-brise, alors qu'il se tenait sur le capot de leur voiture à l'arrêt et pouvait penser alors que les occupants tiraient sur lui et sur les autres agents. "Brelo a agi dans des conditions difficiles à imaginer même pour des agents expérimentés", a estimé le juge O'Donnell lors de la lecture du verdict.
 
La poursuite avait commencé dans le centre de Cleveland après que des coups de feu censés provenir de la voiture des deux Noirs eurent été signalés. Elle avait continué ensuite dans plusieurs villes, à une vitesse atteignant parfois 145 km/h.   Au total, 13 policiers de Cleveland ont tiré 137 balles. Les deux occupants noirs de la voiture, Malissa Williams et Timothy Russell, ont été tués dans ces tirs. Russell a reçu 24 balles et Malissa Williams 23.

Aucune arme n'a été retrouvée à bord de leur véhicule pas plus que le long du parcours de la course poursuite. Peu après le prononcé du verdict, un petit groupe de manifestants est descendu dans les rues de Cleveland, scandant "Pas de justice, pas de paix !", tandis que des policiers en tenue anti-émeutes patrouillaient. Les manifestants se sont ensuite fait plus nombreux et plus agités. La police a signalé sur Twitter un incident mettant en cause un groupe important de personnes aspergeant de gaz poivre d'autres personnes.
 

Commenter cet article

      Nous suivre :

      "Vous vous sentez zèbre? Non, je me sens zen !", quand Tsonga assume son look décalé à Roland-Garros

      logAudience