En poursuivant votre navigation, vous acceptez l’utilisation de cookies à des fins statistiques et de personnalisation. En savoir plus
×
ARCHIVES

Une très forte radioactivité détectée sous la centrale de Fukushima

Edité par
le 31 mars 2011 à 21h41 , mis à jour le 31 mars 2011 à 21h56.
Temps de lecture
3min
Centrale nucléaire de Fukushima

Centrale nucléaire de Fukushima /

À lire aussi
AsieDe l'iode radioactif 131 a été découvert dans une nappe d'eau située à 15 mètres sous la centrale nucléaire accidentée de Fukushima. Pour autant, les autorités excluent d'augmenter le périmètre d'exclusion autour de la centrale accidentée.

Les jours passent et les nouvelles en provenance de Fukushima sont toujours aussi alarmantes. De l'iode radioactif 131 a été découvert dans une nappe d'eau située à 15 mètres sous la centrale nucléaire accidentée de Fukushima, a déclaré tôt vendredi matin (heure japonaise) l'opérateur du site, Tokyo Electric Power (Tepco).
 
Un échantillon d'eau prélevé mercredi sous le réacteur 1 de la centrale a révélé un taux de 430 becquerels par cm3, a précisé un porte-parole de la société.  Il a ajouté que ce niveau était "10.000 fois supérieur" à la norme légale. "Il n'y a aucun doute qu'il s'agit d'un chiffre élevé", a-t-il souligné, en n'écartant pas toutefois la possibilité que ce taux soit révisé dans la journée de vendredi. De l'iode 131 a également été découvert en grande quantité dans l'eau de mer, à proximité de la centrale Fukushima Daiichi (N°1). Tepco a mesuré jeudi une concentration en iode radioactif 4.385 fois supérieure à la norme légale.
 
 Il s'agit du niveau le plus important depuis le début de l'accident à la centrale de Fukushima, déclenché par un séisme de magnitude 9 et un tsunami qui ont provoqué une défaillance des systèmes de refroidissement des réacteurs. Afin de maintenir le combustible à une température inférieure au point de fusion, des centaines d'ouvriers, pompiers et soldats déversent jour et nuit des milliers de tonnes d'eau sur les réacteurs. Conséquence de ce "lessivage": d'énormes quantités d'eau contaminée se sont infiltrées dans les galeries souterraines et ont ruisselé jusque dans l'océan Pacifique tout proche.

Sol radioactif à 40 kilomètres de la centrale

Pour autant ce genre de mesures extrêmes n'est pas du genre à inquiéter les autorités. Le gouvernement japonais a exclu jeudi d'élargir dans l'immédiat la zone d'évacuation autour de la centrale accidentée de Fukushima, qui devra être démantelée une fois le danger de catastrophe majeure écarté, a estimé le Premier ministre Naoto Kan. Mercredi, l'Agence internationale de l'énergie atomique (AIEA) a prévenu qu'elle avait mesuré des niveaux de radiations "justifiant une évacuation" à 40 km au nord-ouest de la centrale Fukushima Daiichi (N°1). "Je ne pense pas que ce soit quelque chose de nature à exiger une telle action", a répondu jeudi le porte-parole du gouvernement japonais, Yukio Edano.

Le taux mesuré dans le sol par l'AIEA dans le village d'Iitate atteignait 2 mégabecquerels par mètre carré, soit le double du niveau à partir duquel l'agence onusienne recommande l'évacuation. Mais l'Agence japonaise de sûreté nucléaire, un organisme officiel, a aussi affirmé que le niveau de radioactivité à Iitate n'imposait pas l'évacuation de milliers de personnes. Les résidents "peuvent être sereins", a déclaré un responsable de l'Agence.

Les autorités nippones n'ont pour l'instant fait évacuer qu'un rayon de 20 km autour de la centrale située dans le nord-est du Japon, conseillant aux habitants situés entre 20 et 30 km de rester cloîtrés chez eux ou de partir.

Commenter cet article

  • Yves : Qu'entend-t-on par catastrophe nucleaire majeure? Et sommes-nous dans le mineur. Faut-il quitter l'hémisphère nord?

    Le 04/04/2011 à 08h08
  • pingouinux : Il faut accélérer les recherches sur la fusion nucléaire (projet ITER.)

    Le 01/04/2011 à 10h22
  • eric30340 : Dans certaines communes on monte des associations contre les éoliennes !!! Vous avez raison, mettons une centrale à la place !!!! On ne peut pas arreter le nucléaire d'un coup de baguette magique. Il faut quand meme tres vite trouver autre chose, s'il n'est pas trop tard....

    Le 01/04/2011 à 08h49
  • -id- : D'après ce que j'ai lu sur The Guardian le coeur du réacteur 2 a fondu à travers l'enceinte et est tombé dans le sous-sol en béton de la structure, au mieux, ce qui est déjà gravissime, au pire dans l'écorce terrestre vers les nappes phréatiques, d'où les radiations "d'origine inconnues", et là..

    Le 31/03/2011 à 23h50
  • jibouille : Des actions importante doivent etre mene rapidement chaque jour qui passe fais courir de plus en plus de risque a la population japonaise et au reste du monde.

    Le 31/03/2011 à 23h36
      Nous suivre :
      Ce pompier a monté 700 marches en 5 minutes et 15 secondes

      Ce pompier a monté 700 marches en 5 minutes et 15 secondes

      logAudience