En poursuivant votre navigation, vous acceptez l'utilisation de cookies à des fins statistiques et de personnalisation. En savoir plus
×
ARCHIVES

Fukushima : un rat pourrait avoir causé la grave panne d'électricité

Edité par
le 21 mars 2013 à 06h44 , mis à jour le 21 mars 2013 à 10h03.
Temps de lecture
3min
Qu'un pauvre rat errant puisse remettre en péril la centrale saccagée de Fukushima, prouve la précarité des systèmes en place, deux ans après le drame de mars 2011

Qu'un pauvre rat errant puisse remettre en péril la centrale saccagée de Fukushima, prouve la précarité des systèmes en place, deux ans après le drame de mars 2011 / Crédits : TEPCO/DR

A lire aussi
AsieUn rongeur pourrait être à l'origine de la panne d'électricité qui a interrompu une partie des systèmes de refroidissement de la centrale nucléaire de Fukushima en début de semaine.
La petite bête aurait causé de gros dégâts. Un rat pourrait avoir causé un court-circuit et entraîné la panne de distributeurs d'électricité qui a paralysé de lundi soir à mercredi matin une partie des systèmes de refroidissement de la centrale nucléaire de Fukushima.

"Nous avons confirmé la présence d'un petit animal", a expliqué un porte-parole de la compagnie Tokyo Electric Power (Tepco) en présentant une photo prise du dessus sur laquelle le cadavre du "petit animal" en question ressemble clairement à un rat d'une quinzaine de centimètres. Le rat, conducteur, aurait pu faire jonction entre deux connexions électriques et faire disjoncter les équipements.

Tepco rassurante

Lundi, vers 19 heures, le courant s'était brutalement interrompu dans une partie des installations de Fukushima Daiichi, stoppant les dispositifs de refroidissement des piscines de désactivation des réacteurs 1, 3 et 4, et d'un bassin commun, dans lesquels sont immergés des milliers d'assemblages de combustible usé.

Les équipements en question se trouvent dans un camion garé au pied des bâtiments. En sortent des câbles destinés à l'alimentation des systèmes de refroidissement, selon les photos publiées par Tepco. La compagnie avait précisé que la panne provenait de plusieurs tableaux de distribution électrique. Le rétablissement s'est fait progressivement, et a été achevé à la première heure du matin, mercredi.

Cette panne, sans doute la plus grave depuis que la centrale a été déclarée en état stable dit "d'arrêt à froid" mi-décembre 2011, a révélé la précarité des dispositifs actuellement en place dans ce complexe atomique mis en péril par le séisme et le tsunami du 11 mars 2011. Bien qu'ayant une fois de plus fortement été critiquée pour avoir mis trois heures à faire état publiquement de cette panne, la compagnie Tepco s'est montrée très rassurante, assurant notamment qu'il aurait fallu plusieurs jours avant que la température de la piscine n'atteigne un niveau susceptible d'inquiéter.

A voir aussi : EN IMAGES. Fukushima : la catastrophe expliquée en 3D
A lire aussi : Après Fukushima, qu'est ce qui a changé dans les centrales françaises ?
A lire aussi : Fukushima : a-t-on retenu les leçons de la tragédie ? Qu'en pensez-vous ? 
Commenter cet article

  • the_nissart : Un rat géant modifié par les radiations?

    Le 21/03/2013 à 17h34
  • cacest4vrai : 2450 après JC... Siouplait Mr le professeur d'histoire, on sait que les dinosaures ont été anéantis par un astéroide, mais comment ont disparus les humains d'avant nous? Ben, mon petit, ils croyaient dur comme fer que le nucléaire était sur, mais ils avaient oublié que la plus petite créature terrestre interagit avec tout ce qui existe ...et ce fut donc un rat qui causa leur perte...!

    Le 21/03/2013 à 14h35
  • questions...... : Bon, allez, on va croire que Tepco dit vrai.... Sans m'y connaître en électricité, depuis quand on ne sait trouver rapidement l'endroit d'où vient la panne? A fortiori dans une centrale nucléaire ! Cela veut donc dire qu'il suffirait d'entraîner quelques rats pour provoquer une catastrophe ?! Et un rat survit dans un endroit aussi irradié ? Très rat- ssurant !! Marcel

    Le 21/03/2013 à 12h45
  • commenteur : Tellement rien, c'est aussi ce que disaient les ronds de cuir soviétiques de Tchernobyl.

    Le 21/03/2013 à 11h45
  • beetllejuice : Le pire, c'est qu'il ne risque rien au pénal !

    Le 21/03/2013 à 11h00
      Nous suivre :
      Extrait Sept à Huit. Sœur Christina : sur scène, "je me transforme"

      Extrait Sept à Huit. Sœur Christina : sur scène, "je me transforme"

      logAudience