En poursuivant votre navigation, vous acceptez l'utilisation de cookies à des fins statistiques et de personnalisation. En savoir plus
×
ARCHIVES

Washington lève le boycott sur les produits birmans, Suu Kyi salue la décision


le 27 septembre 2012 à 12h37 , mis à jour le 27 septembre 2012 à 12h55.
Temps de lecture
3min
Obama déroule le tapis rouge pour Aung San Suu Kyi
A lire aussi
AsieLa Maison-Blanche a accepté de lever l'interdiction d'importation de produits birmans. Cette étape diplomatique majeure vient également s'inscrire dans l'amélioration des relations entre le président birman et l'opposante Suu Kyi.

Le parti de l'opposante birmane Aung San Suu Kyi a salué jeudi l'annonce de Washington de lever l'interdiction d'importations de produits birmans aux Etats-Unis. Pour le parti de Mme Suu Kyi, cela aura des conséquences positives "à long terme".
 
"Nous saluons la levée de l'embargo sur les importations, même si bien sûr le peuple ne va pas en bénéficier immédiatement. Mais je pense que ce sera bon sur le long terme", a commenté Ohn Kyaing, député et porte-parole de la Ligue nationale pour la démocratie (LND). "C'est un bon résultat qui arrive après des discussions tripartites entre la secrétaire d'Etat Hillary Clinton, le président Thein Sein et Aung Suu Kyi", a-t-il ajouté.
 
Mme Clinton a annoncé mercredi lors d'une rencontre avec Thein Sein à New York que les Etats-Unis allaient commencer à lever cet embargo en place depuis 2003, l'une des dernières étapes dans la normalisation des relations entre les deux pays.
 
Le président birman, retiré de liste noire américaine

 
L'administration américaine et le Congrès vont devoir maintenant examiner chaque catégorie de produits birmans pour lever les restrictions, a expliqué un responsable du département d'Etat américain. La Maison-Blanche a déjà mis fin à la plupart des restrictions sur ses investissements en Birmanie, y compris dans le gaz et le pétrole. Un nouvel ambassadeur américain est en poste depuis juillet, une première depuis 22 ans, et Thein Sein a été retiré de la liste noire des personnalités du pays faisant l'objet de sanctions.
 
Thein Sein, auréolé des profondes réformes politiques qu'il a engagées depuis la dissolution de la dictature en mars 2011, est en visite historique aux Etats-Unis et doit s'exprimer jeudi à l'ONU à New York. Ce voyage coïncide avec celui de Suu Kyi, désormais députée, qui a été accueillie la semaine dernière avec tous les honneurs et qui s'est entretenue avec le président Barack Obama dans le Bureau ovale.
 
L'opposante birmane a également rencontrée Thein Sein à New York cette semaine, a indiqué jeudi le quotidien birman d'Etat New Light of Myanmar qui publiait en Une une photo des deux responsables.
 
Cette rencontre est très probablement la première à l'étranger entre le chef de l'Etat et la chef de l'opposition, dont les relations n'ont cessé de s'améliorer depuis un an et demi et sont considérées comme essentielles au bon déroulement du processus de réformes.

Commenter cet article

      Nous suivre :
      Halloween : Rémi Gaillard se fait clown entarteur

      Halloween : Rémi Gaillard se fait clown entarteur

      logAudience