En poursuivant votre navigation, vous acceptez l'utilisation de cookies à des fins statistiques et de personnalisation. En savoir plus
×
ARCHIVES
DOSSIER : Crise financière

Au G8, Hollande a fini par tomber la cravate (vidéo)

Laurent Deschamps par
le 19 mai 2012 à 08h34 , mis à jour le 19 mai 2012 à 13h56.
Temps de lecture
3min
François Hollande (portant cravate) accueilli par Barack Obama (sans cravate) à Camp David pour le sommet du G8 (18 mai 2012)

François Hollande (portant cravate) accueilli par Barack Obama (sans cravate) à Camp David pour le sommet du G8 (18 mai 2012) / Crédits : AFP / P. Wojazer

A lire aussi
MondeLorsqu'il s'est présenté à l'entrée de la "Laurel Lodge", le principal corps de bâtiment du complexe de Camp David, où il a été accueilli par Barack Obama, François Hollande était le seul dirigeant portant cravate. "Pour ma presse", a-t-il justifié. Mais il a fini par l'enlever dans la soirée.

 

A son arrivée au sommet du G8 à Camp David, François Hollande était le seul des dirigeants présents à porter la cravate. Ce dont s'est amusé Barack Obama, qui a fait remarquer à son homologue qu'il avait le droit d'enlever cet accessoire.

C'est le président américain en personne, sobrement vêtu d'un pantalon de toile marron et d'une veste sombre sur une chemise ouverte, qui a accueilli en soirée tous les dirigeants du G8 et de l'Union européenne à l'entrée de la Laurel Lodge, le principal corps de bâtiment du complexe de Camp David, la résidence de campagne des présidents américains.

Une "photo de famille"... sans cravate pour Hollande

Tous les hommes, du président de la Commission européenne José Manuel Barroso au Premier ministre japonais Yoshihiko Noda, s'étaient abstenus comme Barack Obama de porter une cravate. La seule femme de la réunion, la chancelière allemande Angela Merkel, était vêtue d'une ample veste saumon et d'un pantalon clair. François Hollande, qui est arrivé en dernier, arborait quant à lui une cravate sombre, ce que n'a pas manqué de relever Barack Obama.

"François, on avait dit que tu pouvais enlever la cravate !", s'est écrié le président américain. Ce à quoi François Hollande a répondu en anglais : "pour ma presse !" "Pour ta presse, il faut que tu présentes bien", a convenu Barack Obama, alors qu'une haie de photographes immortalisait cette arrivée. Les présidents américain et français ont ensuite suivi les autres dirigeants dans le bâtiment, pour évoquer les dossiers brûlants sur la scène internationale autour d'un dîner de travail.

La Maison Blanche a diffusé tard vendredi soir une photo officielle de ce dîner. François Hollande, assis à la droite du président américain, n'y a plus de cravate.

Commenter cet article

  • lycia64 : Michalowice : il vous faut peu pour vous satisfaire ! des sourires par ci par là, et c'est bon, le paraître messieurs, le paraître......

    Le 20/05/2012 à 11h55
  • lycia64 : Et pourtant il n'est pas difficile de parler anglais couramment !

    Le 20/05/2012 à 11h51
  • zen1494 : Je trouve très drôle la traduction de la phrase d'Obama, en utilisant le tutoiement qui n'existe pas en anglais ! Est ce pour montrer aux français à quel point notre président a été adoubé par ses pairs ? C'est puéril de le penser, car ces réunions des dirigeants du monde se passent toujours de la même façon, c'est la fonction qui est accueillie au club et non la personne. Mr Obama et les autres travaillent pour leurs pays respectifs et trouvent des accords qui leur permettent de rester unis. Inutile de faire tout un fromage, on n'est pas dans l'affectif ! Ce n'est pas un jour de rentrée à l'école primaire. Ce serait gentil de me publier pour une fois, comme vous pouvez le constater je me fiche de la cravate ou pas de M. Hollande et de son charisme ou pas, c'est dérisoire en face de tous les problèmes du monde.

    Le 20/05/2012 à 11h11
  • zen1494 : Thierrymelan, arrêtez de taper sur N. Sarkozy pour tout et pour rien, qu'il parle des langes étrangères ou pas n'a rien changé pour tout ce qu'il a accompli à l'international pendant 5 ans.

    Le 20/05/2012 à 10h57
  • deyw75 : Et le maitriser pour écrire correctement "Friday wear" ...

    Le 19/05/2012 à 22h29
      Nous suivre :
      "Régalez-vous M. le Président" : quand Hollande se laisse aller à la gourmandise

      "Régalez-vous M. le Président" : quand Hollande se laisse aller à la gourmandise

      logAudience