En poursuivant votre navigation, vous acceptez l’utilisation de cookies à des fins statistiques et de personnalisation. En savoir plus
×
ARCHIVES

Poutine s'attaque aux maux intérieurs du pays


le 08 mai 2008 à 15h47
Temps de lecture
3min
Vladimir Poutine devant la Douma, le 8 mai 2008

Vladimir Poutine devant la Douma, le 8 mai 2008 / Crédits : LCI

A lire aussi
EuropeInvesti Premier ministre jeudi, Vladimir Poutine a promis moins d'impôts et une inflation régulée lors de son son discours de politique générale devant la Douma.

Huit ans au pouvoir, et pas une journée off. A peine a-t-il relégué ses habits de président de Russie au placard, Vladimir Poutine a été officiellement investi ce jeudi Premier ministre par le Parlement russe, la Douma. Lors de son discours de politique générale, au lendemain de la passation de pouvoir à son successeur Dmitri Medvedev, il a longuement exposé aux députés ce qu'il entendait faire à la tête du gouvernement. La composition de son cabinet pourrait  être connue dès lundi.
 
Exit la politique étrangère, désormais apanage de son ancien subordonné, Vladimir Poutine s'est concentré sur les maux du pays, en premier lieu ses faiblesses économiques et sociales, et promis de tout faire pour améliorer le quotidien de ses compatriotes. Plusieurs projets de loi seront présentés aux députés d'ici la fin de l'année. La principale innovation devrait concerner la fiscalité : Vladimir Poutine a repris à son compte une récente proposition du ministre des Finances d'alléger les taxes pesant sur les compagnies pétrolières, qui réclament depuis longtemps un tel geste. Cette déclaration est "la plus importante de toutes", estime un économiste de la Deutsche Bank à Moscou.
 
Faire de la Russie un endroit plus facile à vivre
 
Vladimir Poutine a ajouté que les impôts pourraient également baisser pour d'autres catégories d'acteurs économiques ainsi que les particuliers et qu'une  éventuelle baisse de la TVA ferait l'objet d'une "discussion sérieuse". Autre message fort de son discours : la  lutte contre la hausse des prix. Le Premier ministre s'est fixé comme objectif  "de ramener l'inflation sous les 10% d'ici un an et sur les années à venir".  L'inflation a frôlé les 12% en 2007 et figure depuis des mois au premier rang  des préoccupations des Russes.
 
De manière générale, Vladimir Poutine s'est engagé à faire de la Russie un endroit plus facile à vivre pour les Russes, en hissant d'ici 10-15 ans leur niveau de  vie au niveau de celui des pays les plus développés, en améliorant l'accès à  l'éducation, la santé et le logement et en brisant les reins à la corruption et  à la bureaucratie. Même objectif côté business, la Russie étant désormais appelée à devenir "l'un des principaux centres financiers du monde", a-t-il assuré. L'amélioration du climat des affaires dans le pays conduira nombre  d'activités "grises" à sortir de la clandestinité et les groupes privés à  participer davantage aux vastes chantiers d'infrastructures nécessaires au pays, a-t-il espéré.

D'après agence

Commenter cet article

      Nous suivre :
      Décès de Christophe de Margerie : les images et la reconstitution du crash

      Décès de Christophe de Margerie : les images et la reconstitution du crash

      logAudience