En poursuivant votre navigation, vous acceptez l'utilisation de cookies à des fins statistiques et de personnalisation. En savoir plus
×
ARCHIVES

Un criminel nazi parmi les spectateurs de l'Euro


le 19 juin 2008 à 09h28
Temps de lecture
3min
Georg Aschner, alias Milivoj Asner, criminel de guerre croate réfugié en Autriche, photographié par Le Sun (16 juin 2008)

Georg Aschner, alias Milivoj Asner, criminel de guerre croate réfugié en Autriche, photographié par Le Sun (16 juin 2008) / Crédits : Le Sun

A lire aussi
EuropeGeorg Aschner, alias Milivoj Asner, criminel de guerre croate, a été photographié dans une ville autrichienne au milieu de supporteurs venus pour l'Euro 2008.

Les photographies montrent un vieil homme, accompagné de son épouse, à la terrasse d'un café ou se promenant dans la ville autrichienne de Klagenfurt, au milieu des supporteurs de football venus pour l'Euro 2008. Elles ont été publiées récemment par le journal britannique The Sun. Cet homme, Georg Aschner, qui vit depuis 2006 à Klagenfurt, et qu'un journaliste du tabloïd a rencontré depuis, ne serait autre que le criminel de guerre croate Milivoj Asner. Asner avait été chef de la police Oustachie, ce mouvement nationaliste fasciste qui a dirigé la Croatie après l'occupation nazie en 1941. Il est accusé par la Croatie et le Centre Wiesenthal d'avoir fait déporter des centaines de Serbes, Juifs, Gitans et communistes croates dans des camps de concentration où la plupart furent assassinés.

Sitôt après la publication de ces photos, le centre Simon Wiesenthal, qui repère les anciens criminels nazis, a demandé à la ministre autrichienne de la Justice d'extrader l'homme vers la Croatie. La demande n'est pas nouvelle - les accusations portées contre Georg Aschner existaient déjà, et le centre Wiesenthal s'était intéressé à son cas - mais elle n'avait pu aboutir jusqu'à présent. L'extradition avait été refusée en 2007 par un tribunal de Klagenfurt sur la base de deux rapports d'experts psychiatres attestant que l'état de santé d'Asner ne permettait pas qu'on l'interroge ou qu'on le soumette à un procès, comme le souhaite la justice croate.

Le ministère autrichien de la Justice botte en touche

Mais à partir des photos publiées dans le Sun, et d'une vidéo transmise par le journal au directeur du Centre Simon Wiesenthal, Efraim Zuroff, ce dernier a expliqué "que cela prouve abondamment qu'Asner est en bonne santé, lucide et capable de se déplacer tout seul, contrairement à ce qu'a décidé un tribunal autrichien". D'où la colère du Centre Wiesenthal et sa nouvelle demande : "Compte tenu de ces circonstances, il n'y a absolument aucune justification au refus d'extradition de ce criminel de guerre nazi recherché vers le pays où il a commis ses crimes afin qu'il puisse enfin y être jugé".

Du côté du ministère autrichien de la Justice, on botte en touche en soulignant que "la procédure d'extradition vers la Croatie a été suspendue l'an dernier après la présentation de deux rapports d'experts psychiatres de 2006 et 2007". Aussi, seule une décision du tribunal de Klagenfurt pourrait éventuellement conduire à la relance de la procédure.

D'après agence

Commenter cet article

      Nous suivre :
      Des objets personnels de Madonna mis aux enchères dans quelques jours

      Des objets personnels de Madonna mis aux enchères dans quelques jours

      logAudience